Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 juin 2015

Journal de ma nouvelle oreille de Isabelle Fruchart / Zabou Breitman

"Pénétrée par les oreilles"

Raconter sa vie sur scène c'est bien si l'on a réellement des choses à dire et si on les dit bien (et ce n'est malheureusement pas souvent le cas !). Ces deux conditions sine qua none sont parfaitement réunies dans le spectacle Journal de ma nouvelle oreille, écrit et joué par Isabelle Fruchart en collaboration avec  de Zabou Breitman qui signe tout à la fois  l'adaptation, la mise en scène et la scénographie. Créé au Théâtre du Rond-Point, la pièce est reprise au Studio Hébertot jusqu'au 25 novembre 2015.

unnamed.jpgPhoto © Giovanni Cittadini Cesi


L'expérience vécue par Isabelle et racontée ici est fascinante. A 14 ans, elle a perdu 70% de son audition. Dans son entourage, personne ne s'en rend vraiment compte : si elle n'entend pas, c'est qu'elle est peu attentive, distraite ... Ce n'est qu'à 26 ans que la jeune femme, comédienne, fera un audiogramme et découvrira l'ampleur de son mal. Pourtant, elle refusera pendant des années de s'appareiller, craignant avoue-t-elle de perdre le peu d'audition qui lui reste . A 37 ans, lasse, elle cède finalement. Commence alors une longue adaptation à ses prothèses auditives. C'est cette période qu'elle nous raconte, seule en scène.

Une adaptation qui durera neuf mois : la durée est symbolique, comme une gestation avant une renaissance. Neuf mois entre émerveillements et difficultés. Isabelle réapprend littéralement à entendre, redécouvre sa propre voix,  perçoit pour la première fois les chuchotis de sa nièce ... Les embûches parsèment aussi ce long chemin : le bruit de la rue est parfois insupportable et la frustration la saisit à maintes reprises. On découvre entre les lignes ce que fut le quotidien de la comédienne avant : la tarte qui brûle dans le four dont elle n'entend pas la minuterie, les invités qu'il faut guetter par le judas puisque la sonnette demeure imperceptible. Des "malentendus" souvent drôles, fâcheux quelquefois.

Visuel 4 © Giovanni Cittadini Cesi.jpg
Photo © Giovanni Cittadini Cesi

Avec son jeu empli de facéties et de malice, Isabelle Fruchart nous amuse et nous émeut en se racontant avec pudeur. On est complètement séduits. Zabou Breitman a su faire de ce récit une épopée pleine de fantaisie par son adaptation  et sa mise en scène. On redécouvre le plaisir simple d'entendre et les sons les plus anodins trouvent, en sortant de ce spectacle, un charme nouveau.

Journal de ma nouvelle oreille texte et interprétation Isabelle Fruchart, adapation, mise en scène et scénographie Zabou Breitman. Au Théâtre du Rond-Point, du mardi au samedi 20h30, le dimanche 15h30, jusqu'au 4 juillet 2015. Durée : 1h20. Réservations au 01 44 95 98 21.

Reprise au Théâtre Hébertot du 17 septembre au 25 novembre 2015. Du mardi au vendredi 21h, Samedi 15h et 21h. 

21 novembre 2013

Le Système Ribadier de Feydeau / Zabou Breitman / Comédie-Française

 " Ah ! Oui ! Très drôle ! C’est le clou, ça!
Nous y comptons beaucoup ! "

Le Système Ribadier, Georges Feydeau, Zabou Breitman, Martine Chevallier, Christian Blanc, Laurent Stocker, Julie Sicard, Nicolas Lormeau, Laurent Lafitte, Comédie-Française, Théâtre du Vieux-Colombier

Voilà un spectacle qui devrait faire l'unanimité. Ce n'est pas si fréquent ces derniers temps à la Comédie-Française ! Au Théâtre du Vieux-Colombier, Zabou Breitman met en scène Le Système Ribadier de Feydeau. Jubilatoire !

On avait apprécié cette pièce l'année dernière au Théâtre de l'Ouest Parisien dans un décor et des costumes très sixties. Zabou Breitman reste, elle, fidèle au XIXe siècle pour nous en livrer une version plutôt cartoonesque (la photo ci-contre en montre déjà beaucoup). 

Les relations sont un peu tendues entre Monsieur (Laurent Lafitte) et Madame Ribadier (Julie Sicard). En cause : les crises de jalousie de cette dernière. Échaudée par un premier mari infidèle nommé Robineau, Angèle traque le moindre faux-pas de son nouvel époux. Mais Ribadier est un malin. Pour tromper son épouse sans se faire prendre, il a un truc : avant chaque escapades, il hypnotise Angèle et ne la réveille qu'à son retour. Un "système" infaillible qu'il confie à Thommereux (Laurent Stocker). Cet ami commun de Ribadier et du couple Robineau revient d'un long exil à Batavia. Mais ce que Ribadier ignore, c'est que Thommereux est amoureux fou d'Angèle. C'est même pour cela qu'il s'est exilé. Alors forcément, le système Ribadier va faire long feu ! 

La mise en scène est pleinement réussie : Zabou Breitman a imprimé le parfait rythme à ce vaudeville. Les mimiques des uns et des autres sont à pleurer de rire. On est hilares devant Julie Sicard alternant les crises telle une mégère et les minauderies enfantines pour s'excuser et devant Laurent Lafitte plein de suffisances et se recoiffant à chaque secondes. Laurent Stocker n'est pas en reste, bondissant aux quatre coins du plateau voire par la fenêtre. Un petit chien facétieux a été ajouté à la distribution. Chacune de ses apparitions entraîne une série de gags, tous plus drôles les uns que les autres. Et l'on se dit que c'est une prise de risque énorme que de faire reposer autant d'éléments de mise en scène sur cet animal : que se passera-t-il si un soir le chien rate l'un de ses numéros ? 

La fantaisie de Zabou Breitman, le brio des comédiens, les somptueux décors signés du défunt Jean-Marc Stehlé (attendez-vous à rester bouche bée en pénétrant dans la salle) : tout ce qu'il faut pour apporter un peu de légèreté à cette fin d'année. Courez-y !

Le Système Ribadier de Georges Feydeau, mise en scène Zabou Breitman. Avec Martine Chevallier, Christian Blanc, Laurent Stocker, Julie Sicard, Nicolas Lormeau, Laurent Lafitte. A la Comédie-Française, Théâtre du Vieux-Colombier, à 19h les mardis, du mercredi au samedi à 20h, 16h les dimanches, jusqu'au 5 janvier 2014.  Reprise du 29 mai au 17 juillet 2015.
Réservations : 0 825 10 1680. Durée : 2h sans entracte  

06 juillet 2013

Avignon Off : les pièces déjà vues que l'on vous conseille vivement

Le Festival Off d'Avignon débute officiellement lundi 8 juillet 2013 même si beaucoup de théâtres lèvent leur rideau dès ce week-end. Parmi les 1278 spectacles proposés, certains étaient déjà à l'affiche l'année dernière. D'autres ont été créés à Paris cet hiver, voire la saison précédente.

Voici donc une première sélection de six pièces à voir. Mode d'emploi : on passe la souris sur l'affiche pour voir un petit résumé apparaitre. En cliquant sur le titre de la pièce, vous retomberez sur la critique publiée précédemment sur ce blog.

stippled-photo-50331172

Dès la semaine prochaine, vous retrouverez en ligne les critiques des pièces vues cette année.

Bon festival à tous ! 


A lire aussi 
Neuf jeunes du Val-Fourré se lancent dans la théâtre : Illumination(s) à voir dans le Off à Avignon 
Avignon OFF : Ali Bougheraba nous raconte L'Odyssée de la moustache au Théâtre du Chêne noir
Avignon OFF / Il était une fois ... Le Petit Poucet : le spectacle pour enfant à voir absolument