Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 septembre 2015

"Le Bizarre Incident du chien pendant la nuit" de Mark Haddon / Philippe Adrien / Théâtre de la Tempête

"Et c'est même devenu une pièce de théâtre !"

Au Théâtre de la Tempête, cette année encore, c'est le directeur des lieux qui ouvre la saison : Philippe Adrien met en scène Le Bizarre incident du chien pendant la nuit. Une pièce adaptée du roman de Mark Haddon qui triomphe à Londres depuis plusieurs années. Et sa traduction française sera, on en prend le pari, également un succès !

20703114374_be3edefc28_o.jpg
Photo  Antonia Bozzi

Le bizarre incident dont il est question, c'est le meurtre sauvage de Wellington, le chien de madame  Shears, tué d'un coup de fourche. Surpris sur les lieux, Christopher est un jeune autiste de 15 ans. Il n'est pas coupable et entend bien trouver le responsable de ce geste. En menant ses investigations, dans la grande tradition des enquêteurs britanniques, l'adolescent va découvrir bien plus que le meurtrier de Wellington.

Christopher, c'est Pierre Lefebvre. Le comédien est le fils de Philippe Adrien et on l'a vu grandir professionnellement sur scène, du rôle de garçon d'étage dans Le Dindon en passant par celui d'Horace dans L'Ecole des femmes ou encore l'année dernière dans La Grande nouvelleIl atteint dans ce rôle de jeune autiste les sommets, restituant avec beaucoup de réalisme la gestuelle et le comportement induits par cette maladie. 

21315147882_60b521a1fb_o.jpg
Photo : Antonia Bozzi

La mise en scène de Philippe Adrien restitue elle aussi parfaitement le monde tel que le perçoit Christopher : personnages qui se déplacent dans une étrange chorégraphie, sons distordus, lumières oscillantes. Un extérieur déboussolant et de facto hostile que Christopher surmontera pour parvenir à ses fins.

C'est à la fois drôle et émouvant, sans aucun pathos. On se laisse totalement prendre par l'intrigue et par cette forme de narration si particulière : Christopher a écrit l'histoire sous forme de roman que son éducatrice lit à voix haute ; roman qui devient lui même une pièce de théâtre jouée devant nous. D'un bout à l'autre ce Bizarre incident du chien pendant la nuit est une réussite. Un vrai coup de cœur à partager ! 

Le Bizarre incident du chien pendant la nuit d'après le roman de Mark Haddon, adaptation Simon Stephens, mise en scène Philippe Adrien (texte français Dominique Hollier). Avec Pierre Lefebvre,  Juliette Poissonnier, Sébastien Bravard, Nathalie Vairac, Bernadette Le Saché, Mireille Roussel, Laurent Montel, Laurent Ménoret, Tadié Tuéné. Au Théâtre de la Tempête (Cartoucherie de Vincennes), du mardi au samedi 20h, dimanche 16h, jusqu'au 18 octobre 2015. Réservations au 01 43 28 36 36. 

Durée : 2h15

 

12 mai 2015

George Kaplan de Frédéric Sonntag / Théâtre de la Tempête

 "La fiction se doit d'être cohérente"

George Kaplan c'est bien sûr le nom d'un personnage de La Mort aux trousses d'Alfred Hitchcock ; mais c'est aussi le titre d'une pièce écrite et mise en scène par Frédéric Sonntag. Le spectacle est à découvrir jusqu'au 7 juin 2015 au Théâtre de la Tempête.

 

george kaplan,frederic sonntag,lisa sans,fleur sulmont,alexandre cardin,florent guyot,jérémie sonntag,théâtre de la tempête,critique,avis,blog
Photo : Bertrand FAURE

Trois situations a priori sans rapport les unes avec les autres: la réunion d'un groupuscule mystérieux dont on ne sait pas trop quelles sont les revendications ; une séance de travail de scénaristes ; une conférence aux sommet d'éminences grises supra-gouvernementales tentant d'en savoir plus sur une menace planétaire ... Seul point commun: George Kaplan. C'est le nom que s'est donné le groupuscule, le nom que les scénaristes doivent intégrer à leur création, le nom de la menace à laquelle doit faire face cette entité supra-gouvernementale. 

 george kaplan,frederic sonntag,lisa sans,fleur sulmont,alexandre cardin,florent guyot,jérémie sonntag,théâtre de la tempête,critique,avis,blog
Photo : Bertrand FAURE

Frédéric Sonntag crée alors des ponts entre ces trois scènes successives, sème des indices. Les dialogues sont truffés de références à ce qui s'est dit précédemment, on nous lance sur des pistes et voilà notre cerveau qui phosphore pour faire le lien entre ces trois situations. Le tout est parsemé de clins d’œil au film d'Hitchcock.

C'est passionnant mais pas seulement, drôle aussi. Cette réunion militante où personne ne parvient à s'entendre et où les protagonistes envisagent voter pour savoir si l'on doit voter pour décider s'il s'agit ou non d'une réunion (!!!) ; cette scénariste caricaturale au possible pour qui créer une histoire relève de la recette de cuisine et qui tente d'inculquer cette technique à un écrivain  ; et que dire des propos tenus par ces "maitres du monde" qui finalement décident de retourner cette menace fantôme à leur avantage pour effrayer le peuple et prendre des mesures sécuritaires? 

La construction est habile, inventive. Entre chaque scène, une courte vidéo est diffusée - suite ou contre-champ de ce que nous venons de voir - le temps de permettre au cinq comédiens de changer de costumes et de modifier le décor. On aurait envie de repasser la pièce à l'envers pour tenter de découvrir les indices qu'on aurait manqués. "Poser la question de la place de la fiction dans le monde contemporain, c'est s'interroger sur la notion de vérité " nous dit Frédéric Sonntag. Chacun sortira de la salle avec sa propre interprétation peut-être, beaucoup de questions surement...

George Kaplan, texte et mise en scène Frédéric Sonntag. Avec Lisa Sans, Fleur Sulmont, Alexandre Cardin, Florent Guyot, Jérémie Sonntag. Au Théâtre de la Tempête (Cartoucherie de Vincennes) du mardi au samedi à 20h, dimanche 16h, jusqu'au 7 juin 2015. réservations au 01 43 28 36 36. Durée : 1h35

21 janvier 2015

"Le Révizor" de Gogol / Paula Giusti / La Tempête

 "Des personnages inénarrables."

 Le révizor@Dominique Vallès.jpg
Photo : Dominique Vallès

La Russie du XIXe siècle, ses rouages administratifs et la folie qui en découle : voilà le coeur de l'intrigue du Révizor ou l'Inspecteur du gouvernement de Gogol, actuellement à l'affiche au Théâtre de la Tempête, dans une mise en scène de Paula Giusti.

Dans une bourgade russe reculée, le bourgmestre et les autres notables coulent une vie paisible. Mais l'annonce de l'arrivée d'un contrôleur en provenance de la  capitale les plongent tous dans une incontrôlable panique. Ce "révizor", en mettant le nez dans leurs affaires, risque de découvrir leurs petites magouilles quotidiennes. Seule solution : tenter d'amadouer le fonctionnaire mandaté par le tsar, quitte à lui verser quelques pots de vin. Dans leur précipitation, les notables du bourg se méprennent ... et vont combler de soins un voyageur sans le sou.



Le Révizor @Dominique Vallès.jpgPhoto : Dominique Vallès

Paula Giusti propose une version de la pièce tirant vers la farce. Postiches et faux nez sont de mise, poussant jusqu'à l'extrême la caricature de chaque personnage, du juge au responsable de la poste en passant par le plus caricatural de tous : le bourgmestre, magistralement interprété par Laura Pagès.

Pour redoubler l'effet de cette fable, la metteuse en scène transforme le pseudo révizor en marionnette, manipulée par le saltimbanque Ossip. La méprise des élites du village et leur attitude obséquieuse semblent ainsi encore plus grotesques. Au départ du moins car il y a dans la manipulation de ce pantin une telle habileté que l'on oublie nous aussi qu'il ne s'agit que d'un morceau de bois. Tout comme le bourgmestre et ses sbires, on se laisse duper par ses récits de grandeur. Les huit comédiens, accompagnés d'un musicien, ne ménagent pas leur énergie,  2h10 durant, pour nous narrer cette histoire rocambolesque dont on regrettera seulement quelques longueurs.

Le Révizor ou L'Inspecteur du gouvernement de Nicolas Gogol, adaptation et mise en scène Paula Giusti, texte français André Markowicz. avec Dominique Cattani, Florent Chapellière, Mathieu Coblentz, Larissa Cholomova, Sonia Enquin, Laure Pagès, André Mubarack, Florian Westerhoff. Au Théatre de la Tempête jusqu'au 15 février 2015, du mardi au samedi à 20h, le dimanche à 16h. Réservations au 01 43 28 36 36.
Durée du spectacle 2h10.

En tournée :
L’Archipel de Fouesnant le 5 mars 2015
Théâtre des Bergeries - Noisy-le-Sec le 13 mars 2015
Théâtre des Sources - Fontenay-aux-Roses le 21 mars 2015
Théâtre Romain Rolland de Villejuif du 31 mars au 4 avril 2015
Théâtre de Saumur le 9 avril 2015
Le Sémaphore - Cébazat le 12 mai 2015