Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 janvier 2014

Roméo et Juliette de Shakespeare / Nicolas Briançon / Théâtre de la Porte Saint-Martin

 "Certains seront pardonnés, d'autres châtiés"

roméo et juliette,shakespeare,nicoals briançon,theatre de la porte saint-martin,ana girardot,niels schneider,valérie mairesse,bernard malaka,dimitri storoge,cédric zimmerlin,bryan polach,charles clément,valentine varela,mas belsito,pierre dourlens,pascal elso,adrien guitton,côme lesage,geoffrey dahm,eric pucheu,ariane blaise,marthe fieschi,noémie fourdan,theatre,avis,critique,blog

On attendait beaucoup de cette mise en scène de Roméo et Juliette par Nicolas Briançon, au Théâtre de la Porte Saint-Martin. Trop peut-être. On ne peut pas dire que le spectacle est raté, loin de là, mais on ne dira pas non plus que l'on fut ébloui ... 

Briançon a opté pour une mise en scène assez conventionnelle (de cela, on ne lui fera pas le reproche tant nous fûmes échaudés par celle d'Olivier Py il y a trois ans à l'Odéon). L'intrigue est transposée dans l'Italie des années 1950. Costumes trois pièces, chapeaux noirs, robes sous le genou, un orchestre sur scène... Visuellement, c'est très beau ! La scène de bal, notamment, est plutôt réussie. L'ambiance festive est comme suspendue lorsque les regards de Roméo et Juliette se croisent pour la première fois. 

Cela ne suffit malheureusement pas à faire de la pièce un moment inoubliable. Ana Girardot et Niels Schneider échouent à nous faire ressentir la passion du couple mythique. Elle, pleine d'énergie, est un peu trop appliquée par moment ; lui pas toujours très audible. Quel dommage ! Heureusement, les seconds rôles sauvent un peu l'interprétation. Mentionnons surtout Valérie Mairesse dans le rôle de la nourrice et Bernard Malaka dans celui de Frère Laurent. 

Roméo et Juliette de William Shakespeare, mise en scène de Nicolas Briançon, adaptation de Pierre-Alain Leleu et Nicolas Briançon. Avec Ana Girardot, Niels Schneider, Valérie Mairesse, Bernard Malaka, Dimitri Storoge, Cédric Zimmerlin, Bryan Polach, Charles Clément, Valentine Varela, Mas Belsito, Pierre Dourlens, Pascal Elso, Adrien Guitton, Côme Lesage, Geoffrey Dahm, Eric Pucheu, Ariane Blaise, Marthe Fieschi, Noémie Fourdan et cinq musiciens. Au Théâtre de la Porte Saint-Martin,  du mardi au samedi à 20h et le dimanche à 15h. Réservations au  01 42 08 00 32. Durée : 2h15 

05 janvier 2014

Gagnez vos places pour Roméo et Juliette au Théâtre de la Porte St Martin

unnamed.jpg

Dès le 16 janvier 2014, Roméo et Juliette est à l'affiche au Théâtre de la Porte Saint-Martin. Ana Girardot et Niels Schneider incarneront les amants de Vérone - au milieu d'une troupe de 25 comédiens - dans une mise en scène de Nicolas Briançon.

Avec la complicité du Théâtre de la Porte Saint-Martin, Mes illusions comiques vous invite à la première, le 16 janvier. 5x2 places sont à gagner. Pour cela, il suffit de répondre à la question suivante :

Quelle autre pièce de Shakespeare Nicolas Briançon a-t-il mis en scène au Théâtre de la Porte Saint-Martin en 2011 ?

Le jeu est terminé. Les gagnants sont :

Yann S.

Ouazani B.

Grégoire P.

Aurélia M.

Mathieu T.

Bravo à eux. Ils recevront un mail leur expliquant les modalités pour retirer leurs places. Désolée pour les autres mais merci à tous pour vos mails.

Voici la bande-annonce du spectacle :

24 juin 2013

Un "Roméo & Juliet" rock et 100% mâle au Vingtième Théâtre

"Peu m'importent les conventions"

romeo et juliet.jpg
Christophe Bonzom et Sinan Bertrand / Crédit photo Marie Julliard

Roméo et Juliette c'est l'histoire d'amour universelle, adaptable à toutes les époques, à tous les amours impossibles. Au Vingtième Théâtre, la Compagnie Magnus Casalibus nous le démontre : Roméo & Juliet revisite la pièce de Shakespeare - façon glam-rock et amour gay - avec une distribution 100% masculine.

La metteuse en scène Vincianne Regattieri a choisi de situer l'action dans les coulisses d'un théâtre, entre caisses à roulettes et portants pour les vêtements. Des accessoires qui deviennent un terrain de jeu pour les six comédiens de la distribution. Lucas Anglarès (Roméo), évolue comme un chat au quatre coins de la scène malgré une blessure qui, ce soir-là, le contraignit à se déplacer avec des béquilles. Sinan Bertrand est éblouissant dans le rôle de Juliet. Pas de perruque ni de travestissement : le comédien parvient à exprimer une certaine féminité sans tomber dans la caricature. Alexandre Bonstein, Christophe Bonzom, Lauri Lupi et Léo Messe assurent, eux aussi avec brio, tous les autres rôles de la distribution. 

Comme le film Romeo + Juliet de Baz Luhrmann (avec Leonardo Di Caprio et Claire Danes), la pièce est ponctuée de chansons pop rock qui agissent comme des exhausteurs d'émotions comme "Where the wild roses grove" de Nick Cave, interprêtée par Lucas Anglarès et Sinan Bertrand. Un moment magnifique. A la fin de la scène, on a la gorge nouée  lorsqu'ils s'enlacent. C'est simplement beau et émouvant. David Bowie et Rage against the machine figurent aussi dans la playlist. 

Bon, j'arrête là, les mots manquent un peu pour décrire ce que j'ai ressenti ce soir-là : vous aurez cependant compris, j'espère, que j'ai été saisie aux tripes (en langage plus spontanné, j'ai kiffé grave !) et vous conseille vivement de courir au Vingtième Théâtre pour voir cela. 

Pour vous donner un léger avant-goût, voici une vidéo réalisée lors du Festival d'Angers où la pièce a reçu le prix du jury. Même mise en scène mais distribution différente :

Roméo & Juliet, d'après William Shakespeare par la compagnie Magnus Casalibus, mise en scène Vincianne Regattieri, adaptation Alain Sizey et Vincianne Regattieri. Avec Lucas Anglarès, Sinan Bertrand, Alexandre Bonstein, Christophe Bonzom, Lauri Lupi, Léo Messe. Au Vingtième Théâtre, du mardi au samedi à 21h30, le dimanche à 17h30, jusqu'au 28 juillet 2013 (relâche exceptionnelle le 24 juillet 2013).
Réseravtion au 01 48 65 97 90. Durée 1h45.