Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 juin 2012

La Comédie-Française dévoile son programme pour la saison 2012-2013

Le Théâtre Ephémère était comble, hier en fin d'après-midi, pour cette deuxième séance de présentation de la saison à venir. En maître de cérémonie, Muriel Mayette, dans une veste à paillettes dorées, dévoile le programme des trois salles. A ses côtés, Thierry Hancisse et Christian Blanc, accompagnés au piano,  nous offrent des interludes musicaux savoureux.

Comme à l'acccoutumée, pas d'annonce détaillée des distributions, l'accent est mis sur les pièces et les metteurs en scène. Muriel Mayette se laisse pourtant aller à deux indiscrétions. Et de taille !

C'est Dom Juan - sous les traits de Loïc Corbery - qui ouvrira la saison au Théâtre Ephémère. Serge Bagdassarian interprêtera Sganarelle dans cette mise en scène de Jean-Pierre Vincent (à qui l'on doit déjà le Ubu Roi présenté salle Richelieu en 2009).

Autre "scoop" : Pierre Niney et Christian Hecq se partageront la tête d'affiche d'Un chapeau de paille d'Italie de Labiche, un spectacle musical mis en scène par l'Italien Giorgio Barberio Corseti, avec un orchestre tsigane sur scène.

Cinq créations au total pour la "grande salle" (en janvier, la salle Richelieu sera à nouveau opérationnelle) : outre les deux déjà citées, ajoutons Troïlus et Cressida de Shakespeare, mis en scène par Jean-Yves Ruf (le frère d'Eric Ruf qui réalisera la scénographie du spectacle) ; Phèdre de Racine (m.e.s. de Dmitri Tcherniakov) et Rituel pour une métarmophose de Saadallah Wannous, première pièce d'un auteur de langue arabe à entrer au répertoire (m.e.s. Sulayman Al-Bassam),  la création se fera à Marseille, capitale européenne de la culture en 2013.

Vous lister toutes les nouveautés proposées au Vieux-Colombier et au Studio-Théâtre serait un peu trop fastidieux. Retenons surtout, pour la première salle, Antigone d'Anouilh en ouverture de saison, dans une mise en scène de Marc Paquiem (Les femmes savantes à la Tempête) puis La Place Royale de Corneille, mise en scène par Anne-Laure Liégeois (Une puce, épargnez-là !) mais aussi Hernani de Victor Hugo que Nicolas Lormeau, pensionnaire de la maison, mettra en scène dans un dispositif bi-frontal (création à Montpellier dans quelques semaines). Pour le Studio-Théâtre, on est impatient de découvrir l'adaptation de Candide de Voltaire mis en scène par le comédien Emmanuel Daumas (que l'on a beaucoup apprécié dans Mille francs de récompense) et co-adapté par Laurent Lafitte.

Autre scoop révélé par l'administratrice : l'arrivée de trois nouveaux pensionnaires l'année prochaine... Le suspense est entier !

Les reprises

Théâtre Ephémère / Salle Richelieu : L'école des femmes, Le jeu de l'amour et du hasard, Le Malade imaginaire (m.e.s de Claude Stratz), Andromaque (m.e.s. Muriel Mayette), L'Avare (m.e.s. de Catherine Hiegel), Un fil à la patte, Les Trois soeurs (m.e.s d'Alain Françon) et Cyrano de Bergerac (m.e.s. de Denis Podalydès).

Sans être exhaustive, sachez que Du côté de chez Proust/A la recherche du temps Charlus et Amphitryon seront à nouveau présentés au Vieux-Colombier, tandis qu'au Studio-Théâtre, La critique de l'école des femmes se jouera sur la même période que l'Ecole des femmes : judicieuse idée !

Côté billeterie, une nouveauté de taille : les abonnements peuvent désormais être souscrits en ligne sur la site de la Comédie-Française.

18 février 2011

En attendant d'aller danser sur le Pont ...

(Plus que) 138 jours à attendre avant que ne débute la 65e édition du Festival d'Avignon et déjà quelques info sur la programmation, filtrant ici et là sur le net.

Alors en attendant de s'installer en terrasse Place de l'Horloge et de siroter un Pac-à-l'eau en se laissant bercer par les cigales (si vous ne connaissez pas le Pac-à-l'eau, c'est que vous n'êtes pas nés sous la bonne latitude donc tant pis pour vous ... en même temps vous ne savez pas ce que vous perdez), voici un petit avant goût de ce programme.

On parle de Juliette Binoche, pour Mademoiselle Julie  du suédois August Strindberg. Un face à face entre une jeune aristocrate et son domestique à la fin du  19eme siècle.   Juliette Binoche devrait partager l'affiche avec Nicolas Bouchaud. A la mise en scène, Frédéric Fisbach, l'ancien co-directeur du 104 à Paris. 

On parle aussi d'Anne Alvaro pour Le suicidé de Nicolaï Erdman (une pièce écrite pendant la période stalinienne et censurée) dans une mise en scène de Patrick Pineau.

Côté metteur en scène, Wajdi Mouawad devrait monter trois tragédies de Sophocle (Les Trachiniennes, Antigone et Electre) réunies sous le tître Trilogie de femmes. Répétitions prévues à partir du mois de mars au théâtre des Amandiers à Nanterre.

Patrice Chéreau devrait lui aussi en être, avec une pièce de Jon Fosse intitulée Sous le vent.