Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 octobre 2013

A l'affiche à la Comédie-Française : L'Anniversaire au Vieux-Colombier et La Fleur à la bouche au Studio-Théâtre

Avant le très attendu Hamlet mis en scène par Dan Jemmett salle Richelieu (dès la semaine prochaine), c'est dans ses deux autres salles que la Comédie-Française propose ses nouveautés de la rentrée. Au Vieux Colombier d'abord, avec L'Anniversaire d'Harold Pinter dans une mise en scène de Claude Moriéras. Mais c'est surtout La Fleur à la bouche de Pirandello  (Studio-Théâtre) qui nous ravit le plus. 

la fleur à la bouche,pirandello,louis arene,michel favory,studio-theatre,l'anniversaire,harold pinter,claude mourieras,jérémy lopez,marion malenfant,cecile brune,nicolas lormeau,nâzim boudjenah,eric genovese,vieux-colombier,comedie-française,avis,critique,bC'est à deux membres de la troupe que l'on doit La Fleur à la bouche, pièce proposée par Michel Favory et mise en scène par le jeune pensionnaire Louis Arène. Ensemble sur scène, les deux hommes, masqués, nous livrent ce texte, juxtaposition de l'oeuvre de Pirandello et d'extraits du Guépard de Tomasi di Lampedusa.

Dans un café, au milieu de la nuit, un homme est en train de lire à haute voix le roman de Di Lampedusa. Les lieux sont déserts jusqu'à l'arrivée d'un voyageur ayant raté le dernier train et contraint de patienter à la gare jusqu'au matin. La conversation se noue entre les deux. Au voyageur resté à quai, le lecteur raconte les mille détails du quotidien qu'il se plait à observer à travers la ville. Une façon de se raccrocher à la vie pour cette homme qu'on découvre condamné par la maladie. 

Cette très courte pièce - une heure à peine - est des plus réussies, sur le fond comme sur la forme. Les deux comédiens parviennent à nous transmettre une émotion très forte par delà les masques qui dissimulent leur visage et les silences qui ponctuent leur conversation renforce encore cela. La simplicité de la scénographie enfin contribue elle aussi à donner de la force au texte. L'oeuvre de Pirandello et les extraits du Guépard se mêlent ainsi parfaitement pour nous parler de la vie et de la mort. 
la fleur à la bouche,pirandello,louis arene,michel favory,studio-theatre,l'anniversaire,harold pinter,claude mourieras,jérémy lopez,marion malenfant,cecile brune,nicolas lormeau,nâzim boudjenah,eric genovese,vieux-colombier,comedie-française,avis,critique,b

Un mot seulement sur L'Anniversaire au Vieux-Colombier : la prestation des acteurs est remarquable - surtout Jérémy Lopez dans un rôle d'anti-héros, débraillé et bedonnant - mais l'histoire ne m'a pas emballée. Une fête d'anniversaire dans une pension de famille où tout déraille ... A regretter aussi, la scénographie sur deux niveaux : assise dans les premiers rangs, il était impossible de voir ce qu'il se passait à l'étage. J'ai ainsi eu l'impression d'être privée d'une partie du spectacle. Cet Anniversaire ne restera pas, à mes yeux, un des spectacles mémorables du Français. 

La Fleur à la bouche de Luigi Pirandello, mise en scène de Louis Arene. Avec Michel Favory et Louis Arene. Au Studio-Théâtre de la Comédie-Française, du mercredi au dimanche à 18h30, jusqu'au 3 novembre 2013. Durée : 1 heure.

L’Anniversaire de Harold Pinter, mise en scène Claude Mouriéras. Avec Cécile Brune, Éric Génovèse, Nicolas Lormeau, Nâzim Boudjenah, Jérémy Lopez, Marion Malenfant. Au Théâtre du Vieux-Colombier, mardi à 19h, du mercredi au samedi à 20h, dimanche à 16h jusqu'au 24 novembre 2013. Durée : 1h45

Réservations au 0 825 10 1680

28 janvier 2013

Magnifique "Troïlus et Cressida" de Shakespeare dans la Salle Richelieu restaurée

"Conquise je le fus dès le premier regard"

Samedi dernier, le 26 janvier 2013, c'était donc la réouverture de la Salle Richelieu de la Comédie-Française. Une salle rénovée, comme je vous l'expliquais hier. Sur scène, Troïlus et Cressida de Shakespeare, mis en scène par Jean-Yves Ruf.

troïlus et cressida,shakespeare,comédie française,salle richelieu,jean-yves ruf,yves gasc,michel favory,eric ruf,laurent natrella,michel vuillermoz,christian gonon,loic corbery,stephane varupenne,gilles david,georgia scalliet,jérémy lopez,louis arene,sébastien pouderoux,akli menni,critiqueEn pleine guerre de Troie, Troïlus et Cressida s'aiment. Tous deux sont troyens mais le père de Cressida, Calchas, s'est allié aux grecs et veut que sa fille le rejoigne. Cressida devra donc être échangée contre Anténor, capturé par les Grecs sur le champ de bataille. Voici, grossièrement résumée, l'intrigue principale de cette pièce. 

Loin d'être une tragédie amoureuse à la Roméo et Juliette, l'histoire des deux amoureux, interprêtés par Stéphane Varupenne et Georgia Scalliet, est éclipsée par les autres intrigues de ce récit. Entre Grecs et Troyens, le conflit s'enlise. Dans chaque camp des divergences apparaissent : chez les Grecs, Achille (Sébastien Pouderoux dont c'est le premier rôle depuis son entrée dans la troupe) refuse de combattre et Ulysse (Eric Ruf) et Nestor (Michel Favory) intriguent pour lui faire reprendre les armes ; à l'intérieur des murailles qui protègent Troie, Hector (Michel Vuillermoz)  tente de convaincre le roi Priam  son père (Yves Gasc) de rendre Hélène à son époux pour mettre fin à la guerre. Pendant les trèves, les guerriers se rencontrent fort civilement et banquettent même ensemble.

Pour ce retour salle Richelieu, les cintres et dessous de scène - inexistants au Théâtre Ephémère - sont largement utilisés par la scénographie d'Eric Ruf. Voici donc les Troyens derrière leur majestueuse muraille toute de bois sculptée. C'est par une fosse à l'avant scène qu'ils partent au combat. La muraille s'élève ensuite dans les airs pour dévoiler le campement grec. 

Il y a beaucoup d'humour dans les dialogues de cette pièce, beaucoup d'esprit. Le personnage de Thersite notamment, bouffon des grecs, magistralement interprêté par Jérémy Lopez, contribue pour beaucoup à cette légérèté. Tout comme celui d'Ajax (Loïc Corbery), stupide guerrier grec avide de combat, ou encore Pandare l'entremetteur (Gilles David). Au final, Troïlus et Cressida est une oeuvre un peu inclassable ... mais assurément un beau spectacle, comme la Comédie-Française sait si bien en faire, avec vingt comédiens sur scène. 

A voir absolument donc (il reste des places !) et pas seulement pour le plaisir d'admirer la Salle Richelieu restaurée !

Troïlus et Cressida de  William Shakespeare (texte français d’André Markowicz), mise en scène de Jean-Yves Ruf. Avec  Yves Gasc, Michel Favory, Éric Ruf, Laurent Natrella ou Bruno Raffaelli, Michel Vuillermoz, Christian Gonon, Loïc Corbery, Stéphane Varupenne, Gilles David, Georgia Scalliet, Jérémy Lopez, Louis Arene ou Benjamin Lavernhe, Sébastien Pouderoux, Akli Menni et les élèves-comédiens de la Comédie-Française : Laurent Cogez, Carine Goron, Lucas Hérault, Blaise Pettebone, Nelly Pulicani et Maxime Taffanel.
A la Comédie-Française, Salle Richelieu jusqu'au 5 mai 2013. réservations : 0825 10 1680
Durée : 3h avec entracte. 

05 juillet 2012

Nos plus belles chansons : Philippe Meyer et la troupe de la Comédie-Française présentent leur Best-of

nos plus belles chansons,comédie-française,théâtre éphémère,philippe meyer,michel favory,cécilé brune,sylvia bergé,laurent natrella,julie sicard,loïc corbery,léonie simaga,clément hervieu-léger

 "Tout s'achève
par des chansons"
 

Dernier spectacle parisien avant le grand départ vers le sud. On finit l'année un peu comme on l'a commencée, en allant écouter chanter la troupe de la Comédie-Française, dirigée par Philippe Meyer, pour le cabaret Nos plus belles chansons.

C'est un florilège des cabarets précédents qui nous est présenté, cette fois au Théâtre Ephémère et non plus au Studio-Théâtre. Une preuve, s'il en fallait une, que ces cabarets séduisent. La salle était pleine dimanche soir pour la première.

Sur scène pour ce "best-of", huit comédiens de la troupe. On sait maintenant qu'en plus de bien jouer, ils ont de jolies voix - sans pour autant couvrir trois octaves -  et l'on ne s'en lasse pas ! D'autant que les chansons sélectionnées sont toujours aussi savoureuses et que, question interprétation, difficile de faire mieux.

Spécificité de ce spectacle : il semblerait que les chansons retenues soient succeptibles de changer d'un soir à l'autre. Quelques titres parmi d'autres (un peu mes préférés) :  Tout est au duc (C. Trenet / P. Pares) , chanson interprêtée par Loïc Corbery ("Il est un poil cabotin, Corbery, mais ça ne lui sied pas mal..." comme l'écrit en commentaire sur la note précédente la délicieuse Anne) mais aussi Le tango stupéfiant, une chanson de 1936 reprise ici par Clément Hervieu-Léger ou encore La gérontophile  par Julie Sicard. Et puis il y a cette chanson, en ouverture du spectacle, Le moucheur de chandelle (C. Bonheur / R. Bourdin , 1964) par Michel Favory. Un moment très émouvant. 

Le spectacle finit en apothéose avec ce morceau désormais culte : le Méli-mélo du chanoine Bovet (1949), interprêté par l'ensemble des comédiens en canon (vous pouvez découvrir cette chanson en écoutant le podcast du cabaret précédent). Un morceau entêtant en diable mais que l'on a envie de chanter à plein poumons avec eux. On se retient bien évidemment dans la salle du Théâtre Ephémère car on est bien elevée ... Mais on le chantera probablement sur la route des vacances, les vitres grandes ouvertes sur l'autoroute. Ne reste plus avant cela qu'à caser dans la voiture maillots de bain, appareil photo, ordinateur portable sans oublier le chat et cap sur Avignon ! 

Nos plus belles chansons - Cabaret, spectacle proposé par Philippe Meyer, au Théâtre éphémère de la Comédie-Française, jusqu'au 15 juillet 2012.  Avec Michel Favory, Cécile Brune, Sylvia Bergé, Laurent Natrella, Julie Sicard, Loïc Corbery, Léonie Simaga et Clément Hervieu-Léger. 1h30 sans entracte. Réservations : 0825 10 1680.