Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 mars 2014

Les Vaisseaux du coeur de Benoîte Groult / Jean-Luc Tardieu / Petit Montparnasse

"Comment émouvoir en disant coït ?"

les vaisseaux du coeur,benoite groult,josiane pinson,jean-luc tardieu,serge riaboukine,petit-montparnasse,theatre,avis,critique,blog

C'est une histoire d'amour entre deux êtres que tout oppose - une intellectuelle parisienne et un marin breton pour le moins rustre - qui, tout au long de leur vie, vont être amants dans le plus grand secret, parcourant parfois des milliers de kilomètres pour passer quelques nuits ensemble. Sur la scène du Petit Montparnasse, Josiane Pinson adapte et joue (aux côté de Serge Riaboukine)le magnifique roman de Benoîte Groult Les Vaisseaux du cœur, dans une mise en scène de Jean-Luc Tardieu

Ce roman, publié en 1988, est peut-être celui dans lequel transparaît le plus le féminisme de Benoîte Groult. L'héroïne de cette histoire est une femme libre qui assume ses désirs et les vit pleinement. La relation entre les deux amants repose essentiellement sur le plaisir charnel. Benoîte Groult décrit la sexualité de cette femme sans fausse pudeur, nomme tout ce qui doit être nommé, quitte à parfois être assez crue. Il n'y a en outre dans cette liaison extra conjugale aucune place pour la culpabilité. 

les vaisseaux du coeur,benoite groult,josiane pinson,jean-luc tardieu,serge riaboukine,petit-montparnasse,theatre,avis,critique,blog

Pour adapter le roman sur scène, Josiane Pinson a repris la narration à la première personne du roman. George, l'héroïne, raconte ainsi directement aux spectateurs sa liaison avec Gauvain, une relation étalée sur plusieurs décennies. Les scènes entre les deux amants sont autant de souvenirs rejoués sous nos yeux. L'adaptation est parfaitement réussie, alliant fidélité au texte et fluidité nécessaire à la scène.

Le décor tout de blanc, fait d'un ponton et de voiles, évoque la mer et la liberté. Les deux comédiens y livrent une interprétation chargée d'émotion, magnifiant les mots de la romancière. On est comme emporté par cette magnifique histoire d'amour et l'on ne peut retenir une petite larme à la fin. 

Les Vaisseaux du coeur de Benoîte Groult, adaptation de Josiane Pinson, mise en scène Jean-Luc Tardieu. Avec Josiane Pinson et Serge Riaboukine. Au Petit-Montparnasse, du mardi au samedi à 19h, le dimanche à 17h. Réservations au 01 43 22 77 74. Durée : 1h30

08 juillet 2011

Festival d'Avignon : Jean-Paul Farré revisite les "Mémoires d'Outre-Tombe" de Chateaubriand

"Les rois n'ont pas de mémoire"

Condenser les 3600 pages des Mémoires d'Outre-Tombe en un spectacle d'une heure quinze : voilà le tour de force que propose Jean-Paul Farré au Chêne noir dans le cadre du festival off d'Avignon. "Soit 1% de l'oeuvre" résume le comédien à l'issue de la représentation.

festival d'avignon off,jean-paul farré,jean-luc tardieu,theatre du chene noir,chateaubriand,memoires d'outre-tombePendant une heure et quart donc, Jean-Paul Farré campe un Chateaubriand vieillissant et désabusé, en robe de chambre et charentaises, au milieu d'une bibliothèque qu'il faut quitter. Déchu, l'auteur de Génie du Christianisme et d'Atala, se voit contraint de réduire son train de vie et de vendre sa propriété. La cause de cette déchéance ? Avoir déplu aux puissants, qu'il égratigne alègrement au cours de ce monologue : Napoléon, Louis XVIII, Charles X, Louis Philippe. Chateaubriand les a tous côtoyés de près et nous peint ici un tableau impitoyable de cette époque.

Au delà du formidable travail d'adaptation, Jean-Paul Farré se glisse parfaitement dans la peau de l'écrivain, partagé entre l'amertume et la fierté d'être resté fidèle à ses convictions. La mise en scène, signée Jean-Luc Tardieu (à qui ont doit notamment Cocteau-Marais ou encore A la recherche du temps Charlus au Studio Théâtre de la Comédie-Française) est suffisamment sombre pour nous laisser pleinement savourer le texte.

festival d'avignon off,jean-paul farré,jean-luc tardieu,theatre du chene noir,chateaubriand,memoires d'outre-tombe

Un spectacle que l'on découvre avec plaisir, que l'on ait lu ou non les Mémoires d'Outre-tombe. Si, sans quelques connaissances historiques, on se perd un peu dans les méandres politiques du 19eme siècle, la relation ambigüe entre intellectuels et pouvoir reste, elle, intemporelle.

Mémoires d'Outre-Tombe d'après Chateaubriand, avec (et sur une idée de) Jean-Paul Farré, mise en scène de Jean-Luc Tardieu, Théâtre du Chêne Noir à Avignon, jusqu'au 29 juillet à 17h30.
Réservation : 04 90 86 58 11