Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 février 2013

Anny Duperey est "La Folle de Chaillot" à la Comédie des Champs Elysées

"Vous pouvez tolérer cela,
un monde où l'on ne soit pas heureux,
du lever au coucher !"

La Folle de Chaillot, Jean Giraudoux, Didier Long, Anny Duperey, Dominique Pinon, Catherine Salviat, Romain Apelbaum, Jean-Paul Bordes, Stéphanie Caillol, Jacques de Cande, Franck Capillery, Fabienne Chaudat, Catherine Hosmalin, Mathias Jung, Antoni Klemm, Gaelle Marie, Adrien Melin, Jean-Jacques Moreau, Frédéric Rose, Geoffrey Sauveaux, Martin Schwietzke, Laurent Spielvogel, Comédie des Champs-Elysées

C'est une des grosses affiches de cette rentrée théâtrale de janvier 2013 : Anny Duperey  est  La Folle de Chaillot au Théâtre des Champs-Elysées, dans une mise en scène de Didier Long

Dans cette fable écologiste et utopiste  de Jean Giraudoux, des promotteurs avides veulent creuser la colline de Chaillot pour chercher du pétrole. Mais Aurélie, personnage fantasque, mi-clocharde mi-aristo, est là pour déjouer leurs plans. 

Le texte est certes plein de bons sentiments mais c'est une bouffée d'optimisme. Un plaidoyer contre les profiteurs aussi. Cette folle et ses trois amies sont marginales et complètement toquées mais elles portent en elles la joie, une forme de bonheur qui s'oppose à la grisaille et la noirceur des hommes d'affaires qu'elles vont mettre en déroute. Il y a un peu de Mary Poppins et de bonne fée de conte en cette Aurélie. 

Un spectacle ambitieux - et réussi - pour fêter les 100 ans de la Comédie des Champs Elysées. Les décors, signés Bernard Fau,  sont magnifiques : la place du café est soigneusement reconstituée, ambiance fin 19ème ; le refuge de la folle, dans les entrailles de la ville, est un entrelas de tuyaux et d'escaliers en fer.

La pièce comporte beaucoup de personnages : ce sont donc pas moins de 18 comédiens qui sont réunis sur la scène. Aux côtés d'Anny Duperey, du beau monde : Catherine Salviat (la folle de Saint-Sulpice), Dominique Pinon (le chifonnier), Jean-Paul Bordes et Laurent Spielvogel dans les rôles des hommes d'affaires ... Impossible de tous les citer.

La Folle de Chaillot aux Champs Elysées, c'est une forme d'hommage à l'ancien directeur des lieux, décédé en 2011 :  Michel Fagadau avait signé une mise en scène de la pièce en 1980, à la Comédie-Française. En voici un extrait avec Gisèle Casadesus, Lise Delamare et Annie Ducaux (la captation, réalisée par Georges Paumier, est publiée aux éditions Montparnasse) :

Des comédiens qui jouent juste, de beaux décors, un texte qui trouve encore un écho aujourd'hui : autant d'ingrédients qui  vous ferons sans nul doute passer une agréable soirée !

La Folle de Chaillot de Jean Giraudoux, mise en scène de Didier Long. Avec Anny Duperey, Dominique Pinon, Catherine Salviat, Romain Apelbaum, Jean-Paul Bordes, Stéphanie Caillol, Jacques de Cande, Franck Capillery, Fabienne Chaudat, Catherine Hosmalin, Mathias Jung, Antoni Klemm, Gaelle Marie, Adrien Melin, Jean-Jacques Moreau, Frédéric Rose, Geoffrey Sauveaux, Martin Schwietzke, Laurent Spielvogel. 
A la Comédie des Champs-Elysées, du mardi au samedi 20h30, le dimanche à 16h00. 
Réservation : 01 53 23 99 19 / Durée : 1h45

06 octobre 2012

Que faire de Mister Sloane ? Gaspard Ulliel fait ses premiers pas au théâtre avec Charlotte de Turckheim et Michel Fau

que faire de mister sloane,comédie des champs-elysées,michel fau,gaspard ulliel

Que faire de Mr Sloane ? - actuellement à la Comédie des Champs Elysées - est l'adaptation de la pièce du dramaturge britannique Joe Orton Entertaining Mister Sloane

Michel Fau reprend cette histoire écrite dans les années 1960 et déjà connue en France sous le  titre Le Locataire. Une pièce qui à l'époque évoquait plusieurs tabou. Au coeur de cette intrigue : le sexe, d'une part, et l'homosexualité, d'autre part. Deux sujets rentrés dans les moeurs aujourd'hui.

Kath (Charlotte de Turckheim), une femme entre deux âges, accueille sous son toit Mister Sloane (Gaspard Ulliel), un nouveau locataire. Le jeune homme éveille rapidement en elle des sentiments maternels mais aussi une certaine attirance sexuelle. Son frère (Michel Fau) n'est pas non plus insensible au charme de ce Mister Sloane. Tous deux se disputent alors les faveurs du jeune homme, sous les yeux de leur vieux père (Jean-Claude Jay), persuadé de reconnaitre en Sloane le meurtrier de son patron.

L'interprétation, la mise en scène de Michel Fau, la scénographie : tout est réuni pour faire de cette pièce un bon spectacle. Oui mais voilà, le texte a, à mes yeux, mal vieilli. L'histoire n'a au final pas grand intérêt et si quelques répliques sont assez mordantes et quelques scènes plutôt cocasses, cela n'est pas suffisant pour sauver l'ensemble. 

Tout au long de la pièce, on ne parvient pas à cerner le personnage de Sloane : pantin manipulé par Kath et son frère ou manipulateur lui-même, être froid et pervers, prêt à tout pour trouver un foyer ? 

On retiendra cependant la belle prestation de Gaspard Ulliel, qui fait ses premiers pas sur les planches, aux côtés d'une Charlotte de Turckheim rayonnante et d'un Michel Fau toujours fabuleux sur scène.

Que faire de Mister Sloane ? de Joe Orton (adaptation de Vanasay Khamphommala), mise en scène Michel Fau. Avec Charlotte de Turckheim, Gaspard Ulliel, Michel Fau et Jean-Claude Jay. A la Comédie des Champs-Elysées, jusqu'au 31 décembre 2012, du mardi au samedi 20h30, matinées dimanche 16h00. Réservations : 01 53 23 99 19