Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 février 2013

Anny Duperey est "La Folle de Chaillot" à la Comédie des Champs Elysées

"Vous pouvez tolérer cela,
un monde où l'on ne soit pas heureux,
du lever au coucher !"

La Folle de Chaillot, Jean Giraudoux, Didier Long, Anny Duperey, Dominique Pinon, Catherine Salviat, Romain Apelbaum, Jean-Paul Bordes, Stéphanie Caillol, Jacques de Cande, Franck Capillery, Fabienne Chaudat, Catherine Hosmalin, Mathias Jung, Antoni Klemm, Gaelle Marie, Adrien Melin, Jean-Jacques Moreau, Frédéric Rose, Geoffrey Sauveaux, Martin Schwietzke, Laurent Spielvogel, Comédie des Champs-Elysées

C'est une des grosses affiches de cette rentrée théâtrale de janvier 2013 : Anny Duperey  est  La Folle de Chaillot au Théâtre des Champs-Elysées, dans une mise en scène de Didier Long

Dans cette fable écologiste et utopiste  de Jean Giraudoux, des promotteurs avides veulent creuser la colline de Chaillot pour chercher du pétrole. Mais Aurélie, personnage fantasque, mi-clocharde mi-aristo, est là pour déjouer leurs plans. 

Le texte est certes plein de bons sentiments mais c'est une bouffée d'optimisme. Un plaidoyer contre les profiteurs aussi. Cette folle et ses trois amies sont marginales et complètement toquées mais elles portent en elles la joie, une forme de bonheur qui s'oppose à la grisaille et la noirceur des hommes d'affaires qu'elles vont mettre en déroute. Il y a un peu de Mary Poppins et de bonne fée de conte en cette Aurélie. 

Un spectacle ambitieux - et réussi - pour fêter les 100 ans de la Comédie des Champs Elysées. Les décors, signés Bernard Fau,  sont magnifiques : la place du café est soigneusement reconstituée, ambiance fin 19ème ; le refuge de la folle, dans les entrailles de la ville, est un entrelas de tuyaux et d'escaliers en fer.

La pièce comporte beaucoup de personnages : ce sont donc pas moins de 18 comédiens qui sont réunis sur la scène. Aux côtés d'Anny Duperey, du beau monde : Catherine Salviat (la folle de Saint-Sulpice), Dominique Pinon (le chifonnier), Jean-Paul Bordes et Laurent Spielvogel dans les rôles des hommes d'affaires ... Impossible de tous les citer.

La Folle de Chaillot aux Champs Elysées, c'est une forme d'hommage à l'ancien directeur des lieux, décédé en 2011 :  Michel Fagadau avait signé une mise en scène de la pièce en 1980, à la Comédie-Française. En voici un extrait avec Gisèle Casadesus, Lise Delamare et Annie Ducaux (la captation, réalisée par Georges Paumier, est publiée aux éditions Montparnasse) :

Des comédiens qui jouent juste, de beaux décors, un texte qui trouve encore un écho aujourd'hui : autant d'ingrédients qui  vous ferons sans nul doute passer une agréable soirée !

La Folle de Chaillot de Jean Giraudoux, mise en scène de Didier Long. Avec Anny Duperey, Dominique Pinon, Catherine Salviat, Romain Apelbaum, Jean-Paul Bordes, Stéphanie Caillol, Jacques de Cande, Franck Capillery, Fabienne Chaudat, Catherine Hosmalin, Mathias Jung, Antoni Klemm, Gaelle Marie, Adrien Melin, Jean-Jacques Moreau, Frédéric Rose, Geoffrey Sauveaux, Martin Schwietzke, Laurent Spielvogel. 
A la Comédie des Champs-Elysées, du mardi au samedi 20h30, le dimanche à 16h00. 
Réservation : 01 53 23 99 19 / Durée : 1h45

01 janvier 2013

Ce que l'on ira voir au théâtre début 2013

Bonne et heureuse année à tous, tous mes voeux pour 2013, que cette année soit prospère pour chacun et théâtralement riche en émotions.  

Merci d'être de plus en plus nombreux sur ce blog. Merci aussi pour vos commentaires toujours aussi intéressants car passionnés. On va essayer de ne pas vous décevoir en 2013. Pas sure de pouvoir faire mieux en ce qui concerne le nombre de pièces vues (près de 90 dans l'année) mais je vais essayer !

Et par quoi les réjouissances vont-elle commencer ?

La Comédie-Française, forcément ! Avec une adaptation de Candide de Voltaire au Studio Théâtre (mise en scène d'Emmanuel Daumas) puis Troïlus et Cressida de Shakespeare (à partir du 26 janvier) pour célébrer la réouverture de la salle Richelieu. Début février, on ira voir Hernani de Victor Hugo mis en scène par Nicolas Loiseau au Vieux-Colombier. Une pièce donnée en bi-frontal comme ce fut le cas pour Peer Gynt l'année dernière au Grand-Palais. Sans oublier Phèdre en mars avec le désormais très convoité Pierre Niney dans le rôle d'Hippolyte et Elsa Lepoivre dans le rôle titre. 

L'Odéon-Théâtre de l'Europe attaquera 2013 en mettant à l'affiche du Beckett avec une Fin de partie dont Alain Françon signera la mise en scène (à partir du 10 janvier). 

Au Théâtre de la Tempête, dès le 18 janvier, Philippe Adrien nous proposera une mise en scène de Partage de midi de Claudel. 

Du côté des théâtres privés

A partir du 2 février, Anny Duperey jouera La Folle de Chaillot de Jean Giraudoux à la Comédie des Champs-Elysées, avec Dominique Pinon et Catherine Salviat.

La Pépinière Théâtre donnera carte blanche à François Morel à partir du 8 janvier. Jusqu'en juin, six spectacles se succèderont. Au programme : Instants critiques (du 8 janvier au 2 mars) puis Hyacinthe et Rose (à partir du 5 février) ou encore Bien des choses (du 5 au 30 mars 2013)

Quelques reprises aussi

Au jeu des chaises musicales, Des fleurs pour Algernon s'installe au Petit-Saint-Martin dès le 10 janvier 2013 et cède sa place au Studio des Champs-Elysées au Porteur d'histoire (à partir du 6 février). Les deux pièces sont sublimes donc ne ratez pas ces séances de rattrapage !

Au Théâtre de la Porte Saint-Martin, exit Les Menteurs et retour le 1er février, pour 60 représentations, du Songe d'une nuit d'été de Shakespeare (mise en scène Nicolas Briançon) avec Lorànt Deutsch (mais sans Mélanie Doutey  cette fois). Vidéo tournée l'année dernière à voir ici

Enfin, Collaboration avec Michel Aumont et Didier Sandre (interrompu l'année dernière suite à un accident de ce dernier) prendra la suite de Volpone à la Madeleine à partir du 25 janvier 2013.

Bon(s) spectacle(s) et à très vite !