Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 janvier 2016

Bonne année 2016 !

6 janvier 2011 - 6 janvier 2016. Aujourd'hui Mes Illusions comiques à cinq ans. Un anniversaire en demi-teinte : des questions autour de la poursuite de ce blog me taraudent. Demain ma fille aura un an. Une année où j'ai essayé de tout mener de front - bébé, boulot et blog - au prix d'un stress intense. 

Alors faut-il poursuivre l'aventure ou arrêter ? je n'ai pas encore trouvé de réponse, je dois bien l'avouer. Publier moins d'un billet par semaine est-ce bien pertinent pour un blog ? Mais en même temps, l'idée d'arrêter me fend le cœur. 

Quoiqu'il en soit, je vous souhaite à chacun le meilleur pour cette nouvelle année. Que 2016 soit riche en émotions théâtrales, qu'on oublie peu à peu cette sombre angoisse et que, si le bonheur parfait reste une utopie, nous remplissions notre quotidien des 1001 petites joies qui font le sel de la vie.

Et surtout merci à tous - lecteurs assidus ou visiteurs ponctuels - de partager cette aventure avec moi depuis cinq ans ! 

15 décembre 2014

Petite sélection de cadeaux de Noël pour amoureux du théâtre

Comme vous le savez, mes sorties théâtrales s'espacent de plus en plus ... et cela ne va pas s'arranger. Et oui, "fabriquer" un nouveau spectateur nécessite quelques concessions ! Depuis mon canapé, je me débrouille autrement pour assouvir ma passion du théâtre. Livres, DVD ... mes dernières trouvailles vous serviront peut-être d'idées-cadeaux pour Noël. La sélection est loin d'être exhaustive et j'attends vous suggestions en commentaire.

9782081329881_cm.jpg450ème anniversaire de sa naissance oblige, on commence par Shakespeare. Dans Will le magnifique, Stephen Greenblatt, universitaire américain et lauréat du prix Pulitzer, nous raconte la vie du grand William. En s'appuyant sur de nombreux documents administratifs, Greenblatt reconstitue le parcours du dramaturge, depuis sa naissance à Stratford-upon-Avon en avril 1564. Le tour de force de l'écrivain : parvenir, en partant de cette masse d'archives très bureaucratiques, à narrer le quotidien pour mieux expliquer l'oeuvre. Un texte très vivant donc, qui se lit comme un roman.
Will le magnifique de Stephen Greenblatt, éditions Flammarion, 22,90 euros.

couv Theatre du soleil.jpgLe 450e anniversaire de la naissance de Shakespeare fut cette année l'occasion pour le Théâtre du Soleil de présenter Macbeth. Je vous ai parlé de la pièce ici même, il y a quelques mois (les représentations se poursuivent jusqu'au 29 mars 2015). Mais la troupe d'Ariane Mnouchkine fête aussi son anniversaire cette année, le 50e. Un bel ouvrage revient sur ces 50 années de création. Sous la plume de Béatrice Picon-Vallin, directrice de recherche au CNRS, on (re)découvre cette formidable épopée visant à "réinventer un théâtre populaire, proche du public et ouvert sur le monde". Égalité des salaires, décisions prises à l'unanimité et participation de chacun aux tâches du quotidien : le Théâtre du Soleil n'est pas une troupe comme les autres ! Le recueil de plus de 350 pages est enrichi de 300 photos.
Le Théâtre du Soleil, les 50 premières années de Béatrice Picon-Vallin, éditions Actes Sud, 45 euros

Côté DVD, les éditions Montparnasse poursuivent leurs publications de captations de pièces de la Comédie-Française. Et en cette fin d'année, il y en a pour tous les goûts : des grands succès de ces dernières années et des captations beaucoup plus anciennes à la valeur quasi patrimoniale. Le Système Ribadier pour commencer, mis en scène par Zabou Breitman avec - entre autres- Laurent Lafitte, Laurent Stocker et Julie Sicard. La pièce, proposée la saison dernière au Vieux-Colombier, est hilarante. L'assurance de passer une bonne soirée en famille pour 15 euros !
Visuel 3D DVD La Grande Magie d'Eduardo de Filippo - Comédie-Française.jpgLa Grande Magie du dramaturge italien Eduardo De Filippo, mise en scène par Dan Jemmett en 2010, est aussi une des grandes réussites de ces dernières années à la Comédie-Française. On y découvre Denis Podalydès, alias Calogero Di Spelta, prêt à croire que sa femme est enfermée dans une petite boite suite à un tour de magie. L'épouse volage s'est en réalité enfuie avec son amant mais le mari cocu préfère adhérer à cette illusion plutôt que de perdre la face. Drôle et émouvant à la fois.

Trois autres DVD nous plongent dans l'histoire de la Maison de Molière :
- Le Pain de ménage de Jules Renard, mise en scène d’Yves Gasc, réalisation de Pierre Badel. Avec Claude Winter et Jacques Toja (1980)
- Sertorius de Corneille, mise en scène de Jean-Pierre Miquel, réalisation de Michel Subiela. Avec Michel Etcheverry, Jacques Destoop, Bérengère Dautun (1981)
- Port-Royal de Montherlant, mise et réalisation de Jean Vernier. Avec Denise Gence, Renée Faure, Lise Delamare (1960).
Prix de vente : 13 euros chacun.

Bonnes fêtes et Joyeux Noël à tous !

03 mars 2014

"N'oublie pas les oiseaux" de Murielle Magellan (roman)

Une fois de plus, je déroge aux habitudes de ce blog pour vous parler d'un livre. Et une fois de plus, cette incartade se justifie par le fait qu'il s'agit d'un ouvrage évoquant le monde du théâtre. La metteuse en scène, scénariste et dramaturge Murielle Magellan en est l'auteur. Plus qu'un roman, N'oublie pas les oiseaux verse dans le récit autobiographique. 

murielle magellan,roman,n'oublie pas les oiseaux,autobiographie,francis morane,théâtre,metteur en scène,avis,livre,éditions julliardMurielle Magellan, dont on a parlé récemment pour sa participation au festival Le Paris des Femmes, est notamment l'auteur de plusieurs pièces : Traits d’Union, Pierre et Papillon, Bye bye Mylène (toutes publiées aux Editions Avant Scène). 

Le récit de N'oublie pas les oiseaux débute au milieu des années 1980. L'auteur est alors élève au Studio des variétés. Très vite, elle nourrie une attirance pour l'un de ses professeurs, le metteur en scène Francis Morane. Une vingtaine d'années les sépare. Elle, provinciale, âgée de 17 ans à peine, totalement étrangère au milieu artistique. Lui, "enfants de la balle" comme il aime à se décrire, fils d'une comédienne du Français et d'un metteur en scène. A cette époque, leur rapport se limitera à la relation maître - élève, la fascination en plus. Il faudra attendre quelques années, pour que la vie les fasse se recroiser. Commence alors une histoire d'amour en dent de scie, étalée sur deux décennies, jusqu'à la mort de celui qu'elle nomme "l'homme slave" en 2002.

 murielle magellan,roman,n'oublie pas les oiseaux,autobiographie,francis morane,théâtre,metteur en scène,avis,livre,éditions julliard

Muriel Magellan ne fait pas dans la dentelle pour décrire ce couple qui s'aime et se déchire. Elle porte sur cette histoire le regard de la maturité, plus de 10 ans après la disparition de Francis Morane. Une prise de recul, certes, mais la subjectivité demeure. Le récit est parsemé d'extrait de son journal de l'époque, ajoutant ainsi son ressenti "à chaud" des événements. 

L'histoire est poignante, émouvante, romanesque. Elle permet aussi, en filigrane, de comprendre comment s'est construite professionnellement l'auteur. En s'adossant sur cette histoire d'amour, y puisant sa force ou utilisant ses blessures pour nourrir son oeuvre.

N'oublie pas les oiseaux de Murielle Magellan, éditions Julliard, 350 pages, 21 euros. 

Murielle Magellan sera présente le dimanche 9 mars 2014 à 17h à la librairie du Théâtre du Rond-Point pour une séance de lecture et de dédicace de son roman en compagnie des comédiennes Véronique Olmi et Audrey Dana. Un pot suivra la séance de dédicaces.

04 septembre 2013

"Le Quatrième Mur" de Sorj Chalandon (roman)

Avant de me reprendre ma plume de façon intensive pour chroniquer les pièces de la rentrée, c'est d'un livre dont je vais ici vous parler. Un livre qui évoque le théâtre tout de même : Le Quatrième mur de Sorj Chalandon

L'auteur nous raconte l'histoire d'un metteur en scène qui, pour tenir une promesse faite à un ami mourant, va tenter de monter Antigone d'Anouilh en pleine guerre du Liban. Avec comme challenge supplémentaire de recruter un comédien dans chaque communauté.

sorj chalandon,le quatrieme mur,roman,liban,beyrouth,antigone,anouilh,guerreOn retrouve dans ce magnifique roman tout ce qui faisait déjà la force de Mon traître ou de Retour à Killybegs : un style simple mais qui saisit aux tripes, un sens du détail hérité des années de journalisme. Chalandon, lauréat du prix Albert Londres pour son travail sur l'Irlande du Nord et le procès de Klaus Barbie, a passé de longues années à la rédaction de Libération. C'est en journaliste qu'il nous décrit cette guerre du Liban.

On est en 1982. Georges, un jeune metteur en scène français, s'envole pour Beyrouth pour poursuivre l'oeuvre de son ami Sam, metteur en scène grec, condamné par un cancer. Un homme de paix que ce Sam, meurtri dans sa chair par les drames du XXe siècle : l'extermination des juifs de Salonique par les nazis puis la dictature des colonels.

Le projet est fou : faire taire les armes, pendant deux heures, le temps d'une représentation, sur ligne qui sépare les combattants. Dans la troupe, il y a Imane, la Palestinienne du camp de Chatila, Charbel dont le frère est sniper dans les milices phalangistes, Nakad le Druze, Nabil, Nimer et Hussein les Chiites ... "Voler deux heures à la guerre, en prélevant un cœur dans chaque camp", convaincre chacun de laisser jouer un des siens d'abord, de respecter le cessez-le-feu ensuite. Il faudra aussi gérer les tensions entre les comédiens. Georges se jette à corps perdu dans cette utopie. 
Il m'a regardé, il parlait un mauvais anglais.
- Et vous êtes venu faire la paix au Liban ?
Il ne se moquait pas. Il voulait m'entendre. J'ai souri. 
- Je veux juste donner à des adversaires une chance de se parler.
- A des ennemis.
- Si vous voulez.
- Se parler en récitant un texte qui n'est pas d'eux, c'est ça ?
- En travaillant ensemble autour d'un projet commun.
Il a rectifié la bretelle de son fusil d'assaut.
- C'est une forme de répit alors ?
J'aimais bien le mot. J'ai dit oui. Le théâtre était un répit. "
1982, c'est l'année des raids aériens israéliens au dessus de Beyrouth, l'année des massacres de Sabra et Chatila ... La haine entre chaque peuple est à son apogée. L'idéal de paix de Sam, la force du théâtre suffiront-ils à mener ce projet à bien ? 

Récit journalistiques des événement, disais-je, mais surtout formidable déclaration d'amour au théâtre que ce roman. Vous allez adorer ! 

22 juillet 2013

Avignon OFF : votez pour votre spectacle préféré

affiche-avignon-off-2013.jpgInnovation cette année au festival OFF d'Avignon : les spectateurs qui détiennent une carte "adhérent public OFF" sont appelés à voter pour élire leurs spectacles préférés.

Le scrutin est ouvert jusqu'au 26 juillet 2013, en ligne sur le site du Festival OFF

Plusieurs catégories sont proposées et les spectacles choisis se verront décérner les "Prix du Public du OFF 2013".

Les lauréats seront récompensés lors de la soirée « Le OFF se met sur son 31 ».

08 mai 2013

La Comédie-Française et la BNF s'allient pour célébrer Talma

affiche talma.jpgFrançois-Joseph Talma est né il y a 250 ans. Pour commémorer cet anniversaire, la Comédie-Française et la Bibliothèque Nationale de France organisent une journée de conférences, le 18 mai 2013.

Entré à La Comédie-Française à la veille de la Révolution, Talma fut le comédien le plus prestigieux de son époque mais aussi un personnage public de premier plan. Ami de Bonaparte, il donna un nouveau souffle au théâtre, réformant le costume de scène et bousculant les conventions de la tragédie.

Ces commémorations se dérouleront sur deux sites. Le matin, à la BNF (site Richelieu, rue Vivienne, Paris 2e, salle des commissions), à partir de 10h, quatre conférenciers se succèderont : 
- Mara FAZIO, professeur d’Histoire du Théâtre et du Spectacle à Université de Rome La Sapienza, soulèvera la question Talma, acteur néo-classique ou romantique ?
Pierre FRANTZ, professeur des universités en littérature française à la Sorbonne évoquera La réforme du costume selon Talma
- Damien CHARDONNET-DARMAILLACQ, théoricien et praticien du théâtre, docteur et enseignant en histoire, littérature et esthétique du théâtre, replacera Talma dans l'histoire du théâtre (Talma, un succès en héritage)
- L’acteur selon Talma, homme de savoir et de pouvoir, conférence menée par Madeleine AMBRIÈRE, professeur émérite à la Sorbonne, concluera cette matinée. 

A partir de 14h30, l'évocation de Talma se poursuivra au Théâtre du Vieux-Colombier avec trois autres conférences:
- Jeux de voix : Larive et Talma dans le rôle d’Oreste par Jacqueline RAZGONNIKOFF, historienne du théâtre et ancienne bibliothécaire à la Comédie-Française.
- Talma, Ducis et Shakespeare par John GOLDER, professeur à Université de New South Wales, Sydney.
- Anamorphoses littéraires de François-Joseph Talma par Florence FILIPPI, maître de conférence en Arts du spectacle. Université de Poitiers

A 16 heures, au Vieux-Colombier toujours, place aux comédiens pour des lectures de textes de Lamartine, Mme de Staël, Stendhal, Chateaubriand, Dumas, Berlioz ...  

Entrée libre dans la limite des places disponibles

27 janvier 2013

Comédie-Française : réouverture hier soir de la Salle Richelieu

comedie frse 1.jpgHier soir, samedi 26 janvier 2013, c'était la première de Troïlus et Cressida de Shakespeare  mais c'était surtout la réouverture officielle de la Salle Richelieu après un an de travaux. 

Comme je vous l'expliquais dans un précédent billet (avec un reportage vidéo), profitant de gros travaux sur le système de ventilation, la Salle Richelieu et ses 862 places ont été entièrement rénovées.

L'accoustique devrait être meilleure grâce à un "décapitonnage" des lieux : le parquet a remplacé la moquette, le bois a retrouvé sa place au dos des fauteuils et une élégante peinture rouge a chassé les tissus tendus aux murs. La salle a perdu son allure de bonbonnière mais, rassurez-vous, les lieux restent tout de même chaleureux.

Voici quelques photos : 

cdie frse 4.jpg

cdie frse 5.jpg

Les dorures et les peintures ont elles aussi eu droit à une remise en beauté :

cdie frse 3.jpg

cdie frse 2.jpg

Le Théâtre Ephémère ne sera pas démonté tout de suite : il accueille jusqu'au 25 février 2013 les représentations du Malade imaginaire. Aucune information n'a pour l'instant filtré sur son éventuel acquéreur ...

15 septembre 2012

Journées du Patrimoine : les théâtres aussi

affichette_jep_2012.jpgCe week-end, samedi 15 et dimanche 16 septembre 2012, ce sont les Journées européennes du patrimoine.  Beaucoup de théâtres participent à cet événement : en voici une sélection. 

La thématique cette année : le patrimoine caché. Le Théâtre de Chartres ; (28vous ouvrira ainsi sa salle à l’italienne et proposera exceptionnelement de découvrir une partie de la machinerie manuelle du théâtre, construit en 1860 par l’architecte chartrain Alfred Piébourg. (Samedi de 14h à 18h et dimanche de 10h à 17h / Réservation : 02.37.23.42.79).

A Suresnes (92), le théâtre sera également ouvert aux visites. On y célèbrera Jean Vilar, qui a donné son nom au lieu, au travers notamment d'une conférence animée par Olivier Barrot, samedi à 17 h (sur réservation uniquement : au 01 41 18 85 85 ou par mail à standard@theatre-suresnes.fr)

A Paris, au Théâtre de la Colline vous pourrez accéder au grand plateau, aux coulisses, aux dessous de scène et découvrir les équipements techniques au cours de deux visites guidées, samedi à 11h30 et 14h (sur réservation au 01 48 52 62 27 ou par courriel : s.chojnacki@colline.fr)

« Le Nouveau Gymnase ou les cachettes et les secrets de l’un des deux plus anciens théâtres de Paris » c'est l'intitulé de la visite proposée par le Théâtre du Gymnase dont la façade vient d'être restaurée. La visite à lieu samedi à 10 heures. Attention : seuls les 50 premiers à se présenter au  38 boulevard Bonne Nouvelle (Paris 10e) y auront accés. 

A Lille, le Théâtre du Nord propose aussi des visites guidées. Les représentants des différents corps de métier seront là pour vous accueillir. Les billetts sont à retirer à l'Hôtel de Ville (Place Augustin Laurent – Hall d'accueil) samedi 15 septembre de 10h à 18h. (2 tickets maxi/pers. et 2 lieux maxi/pers.)

Les théâtres de la Cartoucherie de Vincennes participent aussi à ce week-end festif et culturel : visites guidées du Théâtre de la Tempêtedimanche de 11h-15h (toutes les 1/2 heures)et du Théâtre de l'Aquarium (dimanche de 10h à 18h). Des lectures de textes seront également proposées. Dimanche toujours, à 15 heures, Joël Cramesnil, auteur du livre « La Cartoucherie, une aventure théâtrale » (éditions de l’Amandiers), donnera une conférence sur l'histoire de ce lieu.

Enfin, dimanche à 15 heures aussi, à Paris, Dominique Delord proposera un circuit intitulé "A la recherche des théâtres perdus". Une conférence ambulante évoquant l'histoire des nombreux lieux de spectacle du 10e arrondissement au XIXe siècle.   Rendez-vous 15h : Place Johann-Strauss, Paris 10e.

Plus d'informations sur le site dédié aux Journées européennes du patrimoine 

16 juillet 2012

"Le monde de Jean Vilar", une exposition à ne pas rater à Avignon

A Avignon, pendant le festival, il n'y a pas que des pièces de théâtre. Il y a aussi des expositions consacrées au théâtre. En cette année de centenaire de  la naissance de Jean Vilar, fondateur du festival In, la maison qui porte son nom propose une expo fort intéressante.

avignon,theatre,jean vilar,expositionLe Monde de Jean Vilar  y est reconstitué au travers de vidéos et de documents personnels. On y retrouve Vilar de retour à Sète, sur les traces de son enfance, dans la boutique de ses parents*; les images de la première "Semaine d'art en Avignon" en 1947 ; Gérard Philippe répétant Le Cid dans la Cour d'honneur du Palais des Papes en 1951 ou encore Maria Casares interprêtant Lady Macbeth en 1956.

L'exposition présente aussi une abondante correspondance. Lettre assez émouvante où Vilar demande une aide financière à son père. Plus tard, c'est avec Sartre, Cocteau, Giono, Camus ou encore Ionesco qu'il échange des lettres. 

Au rez-de-chaussée de la maison, l'exposition permanente (et gratuite) permet d'admirer, entre autres, costumes et affiches.

Retrouver cet événement et une sélection de spectacles du Off sur notre Google Map !

Le monde de Jean Vilar, exposition à la Maison Jean Vilar, 8 rue de Mons à Avignon, jusqu'au 13 décembre 2012. Ouvert tous les jours en juillet de 10h30 à 18h30, fermé en août. Entrée : 5 euros. Renseignements au 04 90 86 59 64.
* A Sète, une autre exposition est proposée, intitulée Dans les pas de Jean Vilar.

19 juin 2012

"Nonoche", un recueil de dialogues comiques, oeuvre de jeunesse d'Irène Némirovsky

nonoche,dialogues,éditions mouck,irène némirovsky,aurore petitCe recueil ravira les comédiens comme les lecteurs : Nonoche d'Irène Némirovsky est un court ouvrage regroupant cinq dialogues qui mettent en scène une jeune fille délurée du début du siècle. On la retrouve chez la voyante, au Louvre, à la campagne ou encore au cinéma, le plus souvent accompagnée de son amie Louloute. Nonoche n'est pas une jeune fille rangée, bien au contraire, mais qu'est-elle réellement ? Une comédienne, une fille entretenue ? On ne nous le dit pas vraiment mais ce qui séduit le plus, c'est sa gouaille, son phrasé de titi parisien. Dans l'extrait suivant, Nonoche, dont l'amant est devenu ministre, explique à Louloute comment elle a oeuvré en coulisses :

"C'est-à-dire qu'il était député, mais qu'il ne fichait rien tout d'même ... Tu n'connais pas cet homme ... Y a pas plus flemmard ... C'que je l'ai secoué ces derniers temps avec c't'histoire de ministère qui se renversait ... T'as pas idée ... Ah ! la France me doit une fière chandelle !!!"
in Nonoche au pouvoir.

Ces courts dialogues ont été publié dans des journaux satiriques des années 20. Irène Némirovsky n'avait alors que 18 ans. Elle écrira ensuite des nouvelles et romans avant de mourir en déportation.

En 2004, on découvre Suite française, une saga inachevée, véritable chef-d'oeuvre couronné par le prix Renaudot à tître posthume. De là naît un engouement - justifié - pour cet auteur, injustement oubliée. Engouement qui permet aujourd'hui la redécouverte de Nonoche, publié aux Editions Mouck (une maison spécialisée dans l'édition de jeunes auteurs) et agrementé d'illustrations, elles aussi très drôles, d'Aurore Petit. Un tout petit ouvrage qui se lit très vite, malheureusement, nous laissant sur une immense frustration : on aimerait tellement suivre cette folle Nonoche dans d'autres aventures !

Nonoche, dialogues comiques de Irène Némirovsky, illustré par Aurore Petit. Editions Mouck. 13€