Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 février 2013

Lost in the supermarket : une comédie musicale sur le blues des caissières

In Articulum mortis 

lost in the supermarket,philippe malone,laurent vacher,may bouhada,clara dumond,marie-aude weiss,odja llorca,valentine alaqui,claudia phillips,lydia fromont,marlène schaff,mia delmaë,chris dumas,franco mannara,comedie musicale,critique,avis

Photos (ci-dessus et en bas) : Christophe Raynaud de Lage

Une comédie musicale certes mais avant tout une critique sociale : avec Lost in the Supermarket, on est loin des mièvreries que peut receler le genre. Le spectacle, créé par Philippe Malone et mis en scène par Laurent Vacher, tourne actuellement en France : après la Lorraine puis Cergy, on pourra le voir du côté de Gap ou d'Anemasse.

A la veille de Noël, tout l'argent conservé dans un supermarché disparait mystérieusement. Les neuf caissières  du magasin sont sur la sellette, soupçonnées d'avoir commis ce casse spectaculaire, et soumises à la question par une  par une policière assez étrange, lointaine cousine de l'inspecteur Columbo. Mais ces interrogatoires deviennent surtout l'occasion pour elle de raconter leur vie, de chanter la misère de leur quotidien. Gestes répétititifs, manque de considération, avenir bouché ... la grande distribution c'est un peu la mine d'aujourd'hui.

lost in the supermarket,philippe malone,laurent vacher,may bouhada,clara dumond,marie-aude weiss,odja llorca,valentine alaqui,claudia phillips,lydia fromont,marlène schaff,mia delmaë,chris dumas,franco mannara,comedie musicale,critique,avisUne critique assez âpre donc mais le ton global reste enjoué et plein d'énergie : les dialogues sont mordants et souvent drôles. Les comédiennes-chanteuses donnent de la voix avec conviction sur des morceaux très rock (composés par Franco Mannara). Elles dansent aussi, telles des automates, pour nous démontrer à quel point leur travail est répétitif et déshumanisant (chorégraphie signée Farid Berki).

Des ritournelles qu'on garde en tête et que l'on a envie de ré-écouter. Alors on espère vivement que d'autres dates viendront s'ajouter à cette tournée !

Lost in the supermarket de Philippe Malone, mise en scène Laurent Vacher. Avec May Bouhada, Clara Dumond, Marie-Aude Weiss, Odja Llorca, Valentine Alaqui, Claudia Phillips, Lydia Fromont, Marlène Schaff, Mia Delmaë, Chris Dumas et Franco Mannara. Jusqu'22 février 2013 à L'Apostrophe, scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d'Oise puis le 8 mars 2013 à la Passerelle, scène nationale de Gap et le 23 mai 2012 au Théâtre de Château Rouge à Annemasse.
Durée : 1h35 
Plus d'info sur ce spectacle : www.compagniedubredin.com 

19 février 2013

Hélène Vincent émouvante et bouleversante dans "Ita L. née Goldfeld" au Théâtre du Petit-Saint-Martin

"On est en sécurité ici" 

ita l. née goldfeld,eric zanettacci,julie lopes curval hélène vincent,théâtre du petit saint-martin

Une femme seule, silhouette frêle et fragile, sur la scène du Petit Saint-Martin.  Hélène Vincent, incarne Ita L. née Goldfeld d'Eric Zanettacci. L'histoire bouleversante d'une vieille femme juive à Paris en 1942, à quelques minutes de son arrestation. 

L'auteur a voulu par ce texte rendre hommage à son arrière grand-mère morte en déportation. Née à Odessa, Ita est arrivée à Paris au début du siècle, fuyant avec son mari Salomon les pogroms d'Europe de l'Est. Trente ans plus tard, la France est devenue leur pays. Salomon s'est battu pendant la guerre 14-18 dans les rangs de la légion étrangère. Une guerre dont il est mort, à petit feu, des années plus tard. Ita est donc seule, en ce mois de décembre 1942, dans son appartement parisien, lorsque débute la pièce. Deux de ses enfants sont passés en zone libre ; l'ainé, lui, est déjà à Drancy. Des policiers viennent de passer. Ils ne l'ont pas arrêtée mais lui ont   laissé une heure pour "préparer ses affaires". Peut-être est-ce le portrait du défunt mari en uniforme qui les a rendu magnanimes, les poussant à offrir à Ita une chance de fuir. Mais pour aller où ? Nombreux sont ceux qui ont tourné le dos à Ita dans ce quartier où elle vit depuis 30 ans. A commencer par ses voisins de palier. Alors au lieu de partir, Ita déploie ses souvenirs, raconte sa vie dans cette dernière heure de liberté.  

ita l. née goldfeld,eric zanettacci,julie lopes curval hélène vincent,théâtre du petit saint-martin

Hélène Vincent est magnifique dans ce rôle. Tour à tour joyeuse et légère comme une adolescente lorsque Ita raconte son mariage ou son arrivée à Paris, vulnérable et résignée en évoquant son quotidien sous l'occupation, puis terrorisée par ce qui ce qui l'attend. L'émotion est omniprésente mais à aucun moment l'on ne tombe dans la pleurnicherie ni le pathos. On sent la comédienne vraiment touchée par son personnage, les yeux humides au moment des saluts. Les nôtres le sont tout autant. Comment pourrait-il en être autrement ?

C'est un petit morceau de l'Histoire vu de l'intérieur, pour ne pas oublier  que derrière les chiffres de la déportation, il y avait des personnes, des vies, des noms. Parmi lesquels celui de Ita L. née Goldfeld. 

Ita L. née Goldfeld d'Eric Zanettacci, mise en scène Julie Lopes Curval et Hélène Vincent.  Avec Hélène Vincent. Au Théâtre du Petit Saint-Martin jusqu'au 14 avril 2013, du mardi au samedi à 19h, le dimanche à 15h. Réservations : 01 42 08 00 32
Durée : 1h10
 

14 février 2013

Anny Duperey est "La Folle de Chaillot" à la Comédie des Champs Elysées

"Vous pouvez tolérer cela,
un monde où l'on ne soit pas heureux,
du lever au coucher !"

La Folle de Chaillot, Jean Giraudoux, Didier Long, Anny Duperey, Dominique Pinon, Catherine Salviat, Romain Apelbaum, Jean-Paul Bordes, Stéphanie Caillol, Jacques de Cande, Franck Capillery, Fabienne Chaudat, Catherine Hosmalin, Mathias Jung, Antoni Klemm, Gaelle Marie, Adrien Melin, Jean-Jacques Moreau, Frédéric Rose, Geoffrey Sauveaux, Martin Schwietzke, Laurent Spielvogel, Comédie des Champs-Elysées

C'est une des grosses affiches de cette rentrée théâtrale de janvier 2013 : Anny Duperey  est  La Folle de Chaillot au Théâtre des Champs-Elysées, dans une mise en scène de Didier Long

Dans cette fable écologiste et utopiste  de Jean Giraudoux, des promotteurs avides veulent creuser la colline de Chaillot pour chercher du pétrole. Mais Aurélie, personnage fantasque, mi-clocharde mi-aristo, est là pour déjouer leurs plans. 

Le texte est certes plein de bons sentiments mais c'est une bouffée d'optimisme. Un plaidoyer contre les profiteurs aussi. Cette folle et ses trois amies sont marginales et complètement toquées mais elles portent en elles la joie, une forme de bonheur qui s'oppose à la grisaille et la noirceur des hommes d'affaires qu'elles vont mettre en déroute. Il y a un peu de Mary Poppins et de bonne fée de conte en cette Aurélie. 

Un spectacle ambitieux - et réussi - pour fêter les 100 ans de la Comédie des Champs Elysées. Les décors, signés Bernard Fau,  sont magnifiques : la place du café est soigneusement reconstituée, ambiance fin 19ème ; le refuge de la folle, dans les entrailles de la ville, est un entrelas de tuyaux et d'escaliers en fer.

La pièce comporte beaucoup de personnages : ce sont donc pas moins de 18 comédiens qui sont réunis sur la scène. Aux côtés d'Anny Duperey, du beau monde : Catherine Salviat (la folle de Saint-Sulpice), Dominique Pinon (le chifonnier), Jean-Paul Bordes et Laurent Spielvogel dans les rôles des hommes d'affaires ... Impossible de tous les citer.

La Folle de Chaillot aux Champs Elysées, c'est une forme d'hommage à l'ancien directeur des lieux, décédé en 2011 :  Michel Fagadau avait signé une mise en scène de la pièce en 1980, à la Comédie-Française. En voici un extrait avec Gisèle Casadesus, Lise Delamare et Annie Ducaux (la captation, réalisée par Georges Paumier, est publiée aux éditions Montparnasse) :

Des comédiens qui jouent juste, de beaux décors, un texte qui trouve encore un écho aujourd'hui : autant d'ingrédients qui  vous ferons sans nul doute passer une agréable soirée !

La Folle de Chaillot de Jean Giraudoux, mise en scène de Didier Long. Avec Anny Duperey, Dominique Pinon, Catherine Salviat, Romain Apelbaum, Jean-Paul Bordes, Stéphanie Caillol, Jacques de Cande, Franck Capillery, Fabienne Chaudat, Catherine Hosmalin, Mathias Jung, Antoni Klemm, Gaelle Marie, Adrien Melin, Jean-Jacques Moreau, Frédéric Rose, Geoffrey Sauveaux, Martin Schwietzke, Laurent Spielvogel. 
A la Comédie des Champs-Elysées, du mardi au samedi 20h30, le dimanche à 16h00. 
Réservation : 01 53 23 99 19 / Durée : 1h45