Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 septembre 2014

Les Cartes du Pouvoir / Ladislas Chollat / Théâtre Hébertot

 " - Tu veux jouer à ça avec moi,
faire de la politique caniveau ?

- Pourquoi, il existe une autre sorte de politique ?"

PhotoLot cart06.jpg
Photo Laurencine Lot

C'est une rentrée théâtrale très politique que nous propose le Théâtre Hébertot. A l'affiche : Les Cartes du pouvoir, adaptation d'une pièce américaine écrite par le scénariste de la série House of Cards, Beau Willimon. Avec côté distribution Raphaël Personnaz, Thierry Frémont et Elodie Navarre.

Comme la série, la pièce se déroule dans la sphère politique américaine. En pleine campagne pour les primaires démocrates, on suit le parcours de Stephen Bellamy, jeune attachée de presse dont le talent n'a d'égal que l'ambition. A 25 ans, Stephen a déjà un longue expérience du monde politique derrière lui. Et pourtant ... Cela ne va pas l'empêcher de faire un faux pas et de se retrouver mis au ban de son équipe.

PhotoLot cart57.jpg
Elodie Navarre, Roxane Duran et Raphaël Personnaz - Photo Laurencine Lot

La mise en scène, signée Ladislas Chollat, reconstitue parfaitement l'ambiance et la frénésie de ce milieu. On passe en un éclair d'un décor à un autre grâce à un mur d'images. Les buildings en toile de fond ne sont qu'un prétexte : c'est presque un huis clos qui se joue entre deux chambres d'hôtel et un fast-food, envers de décor d'une campagne où, même si les candidats sont du même camp, les coups bas sont la règle du jeu et la manipulation des journalistes un moyen comme un autre de parvenir à ses fins. 

Si l'on considérait déjà Thierry Frémont et Elodie Navarre comme des valeurs sûres sur les planches, on découvre avec plaisir le talent - déjà visible au cinéma - de Raphaël Personnaz. Le personnage de Stephen Bellamy lui offre une large palette d'émotions qu'il maîtrise parfaitement. L'autre révélation de cette pièce, c'est Roxane Duran, simple stagiaire aguicheuse de prime abord, mais personnage plus complexe au final.

On regrettera juste une bande sonore un peu attendue, composée de chanson pop, entrecoupant les scènes. Détail peu important mais ajoutant une note sirupeuse un peu inutile. Pour le reste, ces Cartes du pouvoir nous tiennent en haleine pendant près de deux heures. 

Les Cartes du Pouvoir d’après Farraguth North de Beau Willimon, mise en scène Ladislas Chollat. Avec Raphaël Personnaz, Thierry Frémont, Elodie Navarre, Roxane Duran, Julien Personnaz, Francis Lombrail, Jeoffrey Bourdenet, Adel Djemai. Au Théâtre Hébertotdu mardi au samedi à 21h, matinées samedi 15h30 & dimanche 18h. Réservations au 01 43 87 23 23. Durée 1h50. 

20 juillet 2014

Avignon Off : Les Fables de La Fontaine / William Mesguich / Théâtre de La Luna

"La jeunesse se flatte, et croit tout obtenir" 

les fables de la fontaine,william mesguich,mathias maréchal,arnaud maillard,david nathanson,rebecca stella,marie fremont,théâtre de la luna,festival d'avignon,avignon off,avis,critique,blogUne énième version des Fables me direz vous ? Oui mais celle-ci, accessible aux enfants dès 6 ans, vaut le détour. La mise en scène signée William Mesguich est pleine de fantaisie. A voir durant le festival d'Avignon au Théâtre de la Luna.

On retrouve La Fontaine en pleine séance d'écriture. Le roi Soleil vient de lui passer commande - par téléphone ! - d'un spectacle. Pris part le temps, La Fontaine se met donc à l'ouvrage et les animaux stars de ses fables prennent vie sous nos yeux : le lièvre, la tortue, le coq, l’âne ...

Un humour décalé, basé sur l'anachronisme, et un répertoire musical contemporain raviront autant les parents que les enfants. La cigale se métamorphose ainsi en Dalida pour qu'on la "laisse chanter" et le rap s'invite dans le bestiaire de La Fontaine. Le texte de chaque fable est cependant respecté à la lettre.

William Mesguich en La Fontaine est entouré de deux comédiens au talent comique indéniable. Les costumes contribuent eux aussi à la qualité de ce spectacle. Le format calibré pour les enfants - 50 minutes - aura probablement pour les plus grands un goût de trop peu. On avait beaucoup aimé l'adaptation des Mystères de Paris par ce jeune metteur en scène : William Mesguich confirme avec ce spectacle tout le bien que l'on pensait de lui ! 

Les Fables de La Fontaine, mise en scène de William Mesguich​. Avec, en alternance William Mesguich, Mathias Maréchal, Arnaud Maillard, David Nathanson, Rebecca Stella et Marie Frémont. A Théâtre de La Luna à Avignon, jusqu'au 27 juillet 2014, tous les jours à 16h00. A partir de 6 ans. Durée 50 mn.
Réservations au 04 90 86 96 28. 

15 juillet 2014

Regardez mais ne touchez pas ! de Théophile Gautier / Jean-Claude Penchenat / Théâtre du Ranelagh

 "Le Cid campeador n'aurait pas mieux fait."

 Final-LaurentEmmanuel.jpg

Regardez mais ne touchez pas ! est une pièce relativement méconnue de Théophile Gautier, l'auteur du Capitaine Fracasse. Et pour cause : elle n'avait plus été jouée depuis sa création en 1847. Le metteur en scène Jean-Claude Penchenat fait de ce mélodrame aux couleurs hispaniques un spectacle fort drôle. Après le festival d'Avignon cet été, la pièce est présentée au Théâtre du Ranelagh à Paris. 

Celle qu'il faut regarder mais surtout ne jamais toucher, c'est la reine d'Espagne. Si l'on contrevient à la règle, la sanction est sans appel : la mort. Alors lorsque le cheval de la souveraine s'emballe, les sauveteurs ne se bousculent pas. Un jeune homme se précipitera tout de même au secours de la dame en détresse avant de prendre la fuite. Mais lorsque la belle suivante de la reine promet sa main à ce sauveur inconnu, elle attise la convoitise du roublard Don Melchior, bien étranger à l'affaire. Le chevaleresque Don Gaspard, véritable sauveur, aura fort à faire pour démasquer l'imposteur.

GasparBeatrix-LaurentEmmanuel.png

La romance est bien sirupeuse, les sentiments chevaleresques poussés à leur maximum mais tout ici est interprété au second degré. Le mélodrame vire alors à la comédie. D'autant que c'est une Espagne de carte postale qui nous est présentée. En cela aussi la mise en scène en rajoute des tonnes, à grand renfort de capes qui virevoltent, de coup de talons façons flamenco et de mouvements d'éventails. 

Ce spectacle décalé et burlesque met fort habilement en valeur un texte qui pourrait paraître un brin suranné. Au final, on rit beaucoup. A voir donc !

Regardez mais ne touchez pas ! de Théophile Gautier, mise en scène de Jean-Claude Penchenat. Avec Alexis Perret, Damien Roussineau, Paul Marchadier, Samuel Bonnafil, Flore Gandiol, Jeanne Gogny ou Chloé Donn, Sarah Bensoussan ou Judith Margolin. Du 12 septembre au 31 décembre 2014, au Théâtre du Ranelagh Durée : 1h25