Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 novembre 2015

Benjamin Walter de Frédéric Sonntag / Théâtre de Vanves et tournée

"Vous googlerez Benjamin Walter !"

Après son intrigant George Kaplan, Frédéric Sonntag se lance sur la piste d'un personnage tout aussi mystérieux pour cette nouvelle pièce : Benjamin Walter est à découvrir jusqu'à demain, samedi 14 novembre, au Théâtre de Vanves puis en tournée.

21965759004_6a4b076496_o.jpg

Mais qui est Benjamin Walter ? Un auteur trentenaire, dramaturge et parolier. Vous n'en avez jamais entendu parler ? Pourtant il semble bel et bien exister tant les détails apportés sur sa vie, sur son œuvre sont précis et circonstanciés ... Ce fameux Benjamin Walter s'est évanoui dans la nature, laissant ses proches sans nouvelles. Frédéric Sonntag entreprend de partir à sa recherche à travers l'Europe et décide de faire de son enquête un documentaire de théâtre. D'Helsinki à Bilbao en passant par Prague, Sonntag suit les traces laissés par Benjamin Walter tandis qu'à Paris, sa troupe commence à créer un spectacle sur la fuite de cet auteur à partir des éléments trouvés.

La mise en abîme est bien trouvée : créer un spectacle à partir de la création d'un spectacle sur un auteur imaginaire disparu alors qu'il s'était lancé sur la piste d'auteurs réels, en vrac : Brecht, Kafka, Baudelaire. On est troublé : les comédiens jouent leur propre rôle (et incarnent à tour de rôle celui de Frédéric Sonntag), la réalité se mêle à la fiction sans que l'on ne sache plus ce qui est vrai et ce qui est faux. Dans son enquête, Frédéric Sonntag interroge ceux qui ont croisé Benjamin Walter au travers de l'Europe. Leurs interviews projetées en vidéo et en langue originale renforcent l'impression de véracité, tout comme ces photos prises au long du périple.

21965763204_bbeed315d0_o.jpg

On retrouve aussi ce qui nous avait séduit dans George Kaplan : le don de Frédéric Sonntag pour restituer avec un grand réalisme les discussions au sein d'un groupe en train d'élaborer un projet. Comment les voix dissonantes se font entendre dans un collectif, comment des idées farfelues peuvent s'exprimer, comment naît et évolue la discussion. Cet aspect-là de son œuvre me fascine.

La construction de la pièce n'est pas sans rappeler celle du Porteur d'histoire ou du Cercle des illusionnistes d'Alexis Michalik : on est sur la piste de quelqu'un, lui même sur la piste de personnages historiques, les scènes sont comme des poupées gigognes. Mais là où Michalik faisait appel à des notions grand public, Sonntag cite des références extrêmement littéraires, Brecht et Kafka, nous le disions plus haut, mais aussi Deleuze, cité à tout va jusqu'à l'autodérision.

Cette quête mènera-t-elle quelque part ? Est-il au final important de retrouver Benjamin Walter ou bien s'agit-il simplement de se perdre soi-même sur sa piste pour mieux se retrouver ? On est pris comme dans un tourbillon. On perd même un peu pied, d'autant que le spectacle est très (trop ?) long ? L'effort demandé aux spectateurs pour suivre ce fil d'Ariane est important, tous ne pourront à mon avis pas s'y plier ... Benjamin Walter est ainsi une construction intellectuelle formidable, mais une pièce qui ravira plutôt un public averti.

Benjamin Walter, texte et mise en scène Frédéric Sonntag. Avec Simon Bellouard, Marc Berman, Amandine Dewasmes, Clovis Guerrin, Paul Levis, Lisa Sans, Jérémie Sonntag, Fleur Sulmont, Emmanuel Vérité. Jusqu'au 14 novembre 2015 au Théâtre de Vanves (92)

Puis en tournée :
Les 21 et 22 novembre 2015 : La Ferme du Buisson - Scène nationale de Marne-la-Vallée Noisiel (77)
Les 09 et 10 décembre 2015 : le Grand R - Scène nationale de la Roche-sur-Yon (85)
Le 12 janvier 2016 : Le Prisme - Saint-Quentin-en-Yvelines, Élancourt (78)
Le 15 janvier 2016 : Théâtre Paul Eluard - Scène conventionnée de Choisy-le-Roi - Scène conventionnée (94)

Les commentaires sont fermés.