Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 juillet 2015

Z'Ombres d'Isabelle Pirot / Aurore Frémont / Avignon - Théâtre du Balcon

"J'ai 18 ans, ne vous déplaise !"

De quelqu'un qui est diminué, on dit qu'il n'est plus que "l'ombre de lui même". Est-ce à cela que fait référence le titre de cette pièce ? Au Théâtre du Balcon à Avignon, Z'Ombres de et avec Isabelle Pirot, pose le problème du grand âge et de l'inéluctable déclin du corps.

z'ombres,isabelle pirot,aurore frémont,marie frémont,théâtre du balcon,avignon off 2015,théâtre,critique,avis,blog
Photo © Julie Rozenn

Les cheveux sont poivre et sel - avec un peu plus de sel que de poivre - mais elle l'affirme pourtant : "j'ai 18 ans !" Comprenez 18 ans dans sa tête. Et pour mieux étayer le propos, cet état d'esprit juvénile est assis à côté d'elle, matérialisé sous les traits d'une comédienne beaucoup plus jeune, au visage expressif et facétieux. Monologue à deux voix, narration comme "dédoublée" : une façon de faire mentir le dicton "on ne peut pas être et avoir été".

Une histoire de famille que ce spectacle : Isabelle Pirot l'a écrit ; elle le joue aux côtés de sa fille Marie Frémont. La ressemblance entre les deux femmes est frappante et renforce le dédoublement de personnalité. Quant à la mise en scène, c'est l'autre fille de l'auteur comédienne, Aurore Frémont, qui l'assure.

z'ombres,isabelle pirot,aurore frémont,marie frémont,théâtre du balcon,avignon off 2015,théâtre,critique,avis,blog
Photo © Julie Rozenn

Il est donc ici question du temps qui s'écoule. Non pas d'une nostalgie du passé, juste du regret d'un état physique perdu alors que l'esprit, lui, reste vif. Et ce corps qui fait défaut, c'est d'abord auprès d'une amie souffrante qu'on le découvre. Une femme brillante, chercheuse au CNRS, réduite au statut de "petite mamie" par une aide soignante attentionnée mais pas très futée. Sont ensuite évoqués la mémoire qui n'est plus très fiable ou encore les membres qui font mal. Sur chacun de ces thèmes, les interventions de la seconde comédienne - ce moi intérieur drôle et impertinent - permettent de détendre l'atmosphère, de faire passer le message en douceur et parfois de dire tout fort ce que l'on peut penser tout bas.

Avec ce sujet assez lourd et qui nous concerne tous à plus ou moins brève échéance, on aurait pu s'attendre à sortir de la salle le moral à zéro. Le caractère enjoué et attachant des deux comédiennes - avec un vrai coup de coeur pour le jeu de Marie Frémont - et le recul humoristique omniprésent font que l'on en sort au contraire le sourire aux lèvres. 

Z'Ombres d'Isabelle Pirot, mise en scène Aurore Frémont. Avec Isabelle Pirot et Marie Frémont. Au Festival d'Avignon, Théâtre du Balcon, tous les jours jusqu'au 26 juillet 2015 à 17h25 (relâche le 20 juillet). Réservations au 04 90 85 00 80. Durée : 1h.

Les commentaires sont fermés.