Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 juin 2015

Le Bourgeois gentilhomme de Molière / Denis Podalydès / Théâtre des Bouffes du Nord (reprise)

"Tenez, Monsieur, battez-moi plutôt,
et me laisser rire de tout mon soûl,
cela me fera plus de bien."

C'est une reprise que l'on ne saurait que trop vous conseiller : au Théâtre de Bouffes du Nord, Le Bourgeois Gentilhomme est à l'affiche un mois durant, dans la belle mise en scène de Denis Podalydès (créée en 2012, date à laquelle nous avons découvert ce spectacle). Pour l'occasion, le sociétaire de la Comédie-Française s'est entouré de ses deux acolytes : Eric Ruf pour la scénographie et Christian Lacroix pour les costumes. 

Pour narrer cette histoire du bourgeois qui se veut faire plus cultivé et raffiné que les nobles, Denis Podalydès a choisi de situer l'intrigue dans une échoppe de tissus. Une façon de ramener M. Jourdain à sa condition - un fils de marchand de draps, un boutiquier - quelque soit le rang auquel il aspire. Et pour mieux marquer l'incongruité de ces aspirations, le metteur en scène s'appuie sur un décalage entre la tenue extravagante de M. Jourdain (Pascal Rénéric) et une certaine normalité incarnée par les autres personnages.

L'ensemble des comédiens de la distribution porte avec talent la pièce de Molière. Particulièrement les plus jeunes comédiens : Manon Combes dans le rôle de Nicole, et Julien Campani, dans celui de Dorante, sont remarquables. Il faut voir cette Nicole prise d'un fou rire devant l'accoutrement de Monsieur Jourdain. Cléonte alias Thibault Vinçon brille lui aussi. Quelle jolie scène que celle où Nicole et Lucile (Leslie Menu) tentent de convaincre Cléonte et Covielle (Alexandre Steiger)de la constance de leurs sentiments (Acte III, scène 10). Des fragments de la scène sont repris sur des tons différents, comme une ritournelle, et les quatre comédiens se lancent dans une sorte de quadrille réglé avec finesse. Quelle belle idée !

La pièce est représentée dans son intégralité, y compris les ballets de Lully. Danseurs, musiciens et chanteurs lyriques complètent donc la distribution, ajoutant à ce texte, souvent joué, son faste d'origine. Un spectacle réjouissant pour consoler ceux qui restent à Paris en ce début d'été.

Le Bourgeois gentilhomme, comédie-ballet de Molière, sur une musique de Lully, mise en scène Denis Podalydès. Avec Emeline Bayart, Manon Combes ou Elodie Huber, Bénédicte Guilbert, Julien Campani, Francis Leplay, Hermann Marchand, Leslie Menu, Nicolas Orlando, Laurent Podalydès, Pascal Rénéric, Léo Reynaud, Alexandre Steiger, Thibault Vinçon.
Au Théâtre des Bouffes du Nord, du 26 juin au 26 juillet 2015, du mardi au samedi à 20h, les samedis à 16h. Durée 3h avec entracte.  Réservations : 01 46 07 34 50

Les commentaires sont fermés.