Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 mai 2015

George Kaplan de Frédéric Sonntag / Théâtre de la Tempête

 "La fiction se doit d'être cohérente"

George Kaplan c'est bien sûr le nom d'un personnage de La Mort aux trousses d'Alfred Hitchcock ; mais c'est aussi le titre d'une pièce écrite et mise en scène par Frédéric Sonntag. Le spectacle est à découvrir jusqu'au 7 juin 2015 au Théâtre de la Tempête.

 

george kaplan,frederic sonntag,lisa sans,fleur sulmont,alexandre cardin,florent guyot,jérémie sonntag,théâtre de la tempête,critique,avis,blog
Photo : Bertrand FAURE

Trois situations a priori sans rapport les unes avec les autres: la réunion d'un groupuscule mystérieux dont on ne sait pas trop quelles sont les revendications ; une séance de travail de scénaristes ; une conférence aux sommet d'éminences grises supra-gouvernementales tentant d'en savoir plus sur une menace planétaire ... Seul point commun: George Kaplan. C'est le nom que s'est donné le groupuscule, le nom que les scénaristes doivent intégrer à leur création, le nom de la menace à laquelle doit faire face cette entité supra-gouvernementale. 

 george kaplan,frederic sonntag,lisa sans,fleur sulmont,alexandre cardin,florent guyot,jérémie sonntag,théâtre de la tempête,critique,avis,blog
Photo : Bertrand FAURE

Frédéric Sonntag crée alors des ponts entre ces trois scènes successives, sème des indices. Les dialogues sont truffés de références à ce qui s'est dit précédemment, on nous lance sur des pistes et voilà notre cerveau qui phosphore pour faire le lien entre ces trois situations. Le tout est parsemé de clins d’œil au film d'Hitchcock.

C'est passionnant mais pas seulement, drôle aussi. Cette réunion militante où personne ne parvient à s'entendre et où les protagonistes envisagent voter pour savoir si l'on doit voter pour décider s'il s'agit ou non d'une réunion (!!!) ; cette scénariste caricaturale au possible pour qui créer une histoire relève de la recette de cuisine et qui tente d'inculquer cette technique à un écrivain  ; et que dire des propos tenus par ces "maitres du monde" qui finalement décident de retourner cette menace fantôme à leur avantage pour effrayer le peuple et prendre des mesures sécuritaires? 

La construction est habile, inventive. Entre chaque scène, une courte vidéo est diffusée - suite ou contre-champ de ce que nous venons de voir - le temps de permettre au cinq comédiens de changer de costumes et de modifier le décor. On aurait envie de repasser la pièce à l'envers pour tenter de découvrir les indices qu'on aurait manqués. "Poser la question de la place de la fiction dans le monde contemporain, c'est s'interroger sur la notion de vérité " nous dit Frédéric Sonntag. Chacun sortira de la salle avec sa propre interprétation peut-être, beaucoup de questions surement...

George Kaplan, texte et mise en scène Frédéric Sonntag. Avec Lisa Sans, Fleur Sulmont, Alexandre Cardin, Florent Guyot, Jérémie Sonntag. Au Théâtre de la Tempête (Cartoucherie de Vincennes) du mardi au samedi à 20h, dimanche 16h, jusqu'au 7 juin 2015. réservations au 01 43 28 36 36. Durée : 1h35

Les commentaires sont fermés.