Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 février 2015

Grand Fracas issu de rien / Pierre Guillois / Théâtre 71 à Malakoff

"Je ne suis pas déçue."
 

Qu'est-ce qui relie un gymnaste, un jongleur, une soprano colorature, un percussionniste et un comédien ? Rien. Mais de ce rien peut naitre un grand fracas. Grand Fracas issu de rien, c'est le titre de la pièce actuellement à l'affiche au Théâtre 71 de Malakoff, mise en scène par Pierre Guillois.

L'idée initiale est audacieuse : mêler des numéros de jonglage et de gymnastique et des textes de Valère Novarina, le tout mis en musique par des percussions et du chant lyrique. Le résultat est hétéroclite, voire hétérogène, mais non dénué d'humour. On sourit beaucoup devant ce joyeux bazar comme lors de ce moment où le gymnaste veut récupérer son cheval d'arçon, squatté par la soprano en robe du soir. Le sportif ne s'embarrasse guère : voilà la diva chargée sur son épaule comme un sac de pommes de terre et déposée promptement sur les barres parallèles. La dame, elle, poursuit (presque) imperturbable son chant, même coincée sur l'agrès dans la position du cochon pendu.
 
On louera les prouesses techniques de chacun : habilité du jongleur, capacité physique du gymnaste, diction impeccable du comédien qui débite un texte des plus ardus à toute allure ... On appréciera aussi le recours à la vidéo : au milieu de la scène un voile permet les projections graphiques. Les protagonistes entrent alors en lutte avec des formes tombées du ciel. Instant fort poétique lorsque le comédien résiste à une pluie de lettres grace à un parapluie sur lequel les caractères rebondissent.
 
"Des numéros dont une des vertus doit être de nous impressionner" explique la note d'intention du spectacle. On peut dire que le contrat est réussi et même au delà. Plus qu'impressionnés, on est amusés et séduits. 

Grand Fracas issu de rien création collective sur un concept de Pierre Guillois. Avec Claire Bardainne (interprétation numérique), Lucas Antonellis (gymnastique), Sevan Manoukian (chant), Adrien Mondot (jonglage et informatique), Dominique Parent (jeu) et Benjamin Sanz (percussions). Au Théâtre 71 à Malakoff, mardi et vendredi à 20h30, mercredi, jeudi et samedi à 19h30, dimanche à 16h, jusqu'au 12 février 2015. Réservations au 01 55 48 91 00.
Durée du spectacle : 1H15

Les commentaires sont fermés.