Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 septembre 2014

Valises d'enfance / Compagnie Pipa Sol / Théâtre du Lucernaire et tournée

"Personne ne parlait ..."

valises d'enfance,compagnie pipa sol,théâtre du lucernaire,agnès gaulin hardy,didier welle,christine delattre,spectacle jeune public,enfant,marionnettes,théâtre,avis,critique,blog
Photo  © Lionel Pages

Comment parler de la Shoah aux enfants ? Sans tomber dans la peur, l'angoisse, sans faire pleurer, juste informer pour que ce pan de l'histoire ne tombe pas dans l'oubli ? C'est à cette question que tente de répondre la Compagnie Pipa Sol avec son spectacle Valises d'enfance, actuellement présenté au Théâtre du Lucernaire.

Point de départ de cette création : le lieu dans lequel la troupe s'installe en 2009, le manoir de Denouval à Andresy dans les Yvelines. Après guerre, la bâtisse fut une "maison d'enfants", structure accueillant les enfants juifs orphelins. Un passé enfoui et oublié que la compagnie fait renaître par ce spectacle de marionnettes, inspiré des témoignages des anciens pensionnaires des lieux.

Il y a d'abord ces valises en lévitation. Symboles de la fuite, bien sûr, mais aussi du passé que nous trainons tous. Celui d'André est un peu plus lourd que d'autres. Son enfance, il n'en a jamais parlé. Questionné par sa petit-fille, il va se replonger dans cette période douloureuse de sa vie et nous raconter son quotidien d'enfant juif pendant l'occupation et après. Des parents aimants qui disparaissent brutalement puis un exil à la campagne chez des fermiers. Après guerre, André est accueilli dans une maison d'enfants. Un lieu de joie et de partage, certes, mais un maigre réconfort face à l'absence de ses parents.

valises d'enfance,compagnie pipa sol,théâtre du lucernaire,agnès gaulin hardy,didier welle,christine delattre,spectacle jeune public,enfant,marionnettes,théâtre,avis,critique,blog
Photo  © Lionel Pages

Décrit ainsi, le propos peut paraître difficile pour les plus jeunes. Il n'en est rien. Tout est dit avec pudeur et délicatesse, les passages les plus difficiles sont seulement suggérés. Ainsi, l'arrestation des parents et la menace qui pèse plus tard sur André sont symbolisées par une main géante. Pas d'uniformes, pas de soldats ou de miliciens ... la guerre et les nazis n'apparaissent que très stylisés sur un mur d'images, réduits à des infographies. Et les poupées de chiffons aux yeux en boutons qui incarnent André et ses proches créent une mise à distance salvatrice.

Valises d'enfance parvient ainsi à rendre accessible aux enfants l'intolérable, à mettre des mots sur l'horreur. Un magnifique spectacle à découvrir en famille.

Valises d'enfance, mise en scène et scénographie Christine Delattre. Marionnettistes : Agnès Gaulin Hardy, Didier Welle, Christine Delattre. Tout public à partir de 8 ans.  Au Théâtre du Lucernaire, mercredi et samedi à 15h (du mardi au samedi à 15h pendant les vacances scolaires). Réservations au 01 45 44 57 34. Durée : 1h

En tournée : 
Lens (62) - Festival de la marionnette - Théâtre le Colisée : Mercredi 2 mars 2016 à 10h30 et 16h30
Monistrol-sur-Loire (43) - Espace culturel du Monteil : Dimanche 6 mars 2016 à 16h et Lundi 7 mars 2016 à 9h30
Saint Priez en Jarez (42) - La NEC : Mardi 8 mars 2016 à 10h et 14h30
La Ciotat (13) - Théâtre du Golfe : Vendredi 11 mars 2016 à 9h30 et 19h
Béziers (34) - Théâtre sortie Ouest : Lundi 21 mars 2016 à 10h et 14h et Mardi 22 mars 2016 à 10h et 19h

Les commentaires sont fermés.