Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 septembre 2014

Le Prince d'après Machiavel / Laurent Gutmann / Théâtre Paris-Villette (reprise)

"Tout se remplit de désordre et de confusion"

 Le Prince@Pierre Grosbois - ok  388.jpg
Photo : Pierre Grosbois

Et si Machiavel vivait de nos jours, à qui dispenserait-il ses conseils ? Laurent Gutmann imagine l'auteur du Prince au cœur d'un stage de formation en entreprise. La pièce, que nous avions vue en début d'année au Théâtre 71 à Malakoff, est reprise au Théâtre Paris-Villette (19e).

Nous voici donc dans une salle impersonnelle, aux cloisons vitrées avec chaises pliantes et machine à café ... très, très loin de la cour des Médicis à Florence au XVIe siècle. L'organisatrice, au look de working girl, accueille trois stagiaires. On partage une galette des rois pour bien débuter la journée et l'un des participants se voit couronner. "Vous êtes notre prince, à vous de jouer !" Oui mais voilà, gouverner même au cours d'un exercice dans un séminaire ce n'est pas si aisé ! Le peuple c'est le public à qui l'on distribue des bonbons pour assurer sa place sur le trône (ou plutôt à l'arrière d'une berline, symbole moderne du pouvoir). Le moindre faux pas est fatal : une erreur de gouvernance et la couronne passe sur la tête d'un autre candidat.

le prince,machiavel,laurent gutmann,thomas blanchard,luc-antoine diquéro,maud le grévellec,shady nafar,pitt simon,théâtre 71,avis,critique,blog,théâtre
Photo : Pierre Grosbois

Au coin de la scène, le formateur en costume Renaissance alias Nicolas (comme Machiavel) énonce des maximes et des conseils ... extraits tout droit du Prince. Un langage châtié qui tranche avec le reste des dialogues mais, sur le fond, ces stratagèmes pour conquérir et conserver le pouvoir semblent toujours valables. 

Entre quizz et mise en situation, la pratique illustre la théorie façon "philo pour les nuls" . L'interactivité est au cœur de la mise en scène. On rit beaucoup - plus qu'en lisant le livre - mais on retient tout de même les théories de Machiavel. 

Le Prince d'après Nicolas Machiavel, adaptation, mise en scène et scénographie Laurent Gutmann. Avec Thomas Blanchard, Luc-Antoine Diquéro, Maud le Grévellec, Shady Nafar, Pitt Simon. Au Théâtre Paris-Villette, jusqu'au 8 octobre 2014, du mardi au samedi à 20h, le dimanche à 16h. Réservations au 01 40 03 72 23.

 

Les commentaires sont fermés.