Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 novembre 2013

La Taverne Munchausen par la Compagnie des Femmes à barbes / Le Monfort

"Ne serait-ce pas le présage que je me mets
dans une histoire qui va m’entraîner loin ? "

34-ne_p_bosc_2-2.jpg

C'est un spectacle dont il ne servirait à rien de vous raconter l'histoire : elle change chaque soir ! Et pour dire vrai, il ne s'agit pas d'une mais de tas d'histoires, inventées par les comédiens au fil de la soirée. De l'impro façon siècle des Lumières.  La Taverne Münchausen s'installe pour quelques soirées au Monfort Théâtre et croyez moi, c'est un vrai régal ! 

Münchausen en hommage bien sûr au Baron du même nom, baron dont les histoires farfelues valent bien celles que nous narrent les comédiens de la Compagnie des Femmes à Barbes. A tour de rôle, les quatre personnages, nobles déchus en quête de quelques écus à gagner lors de cette "joute verbieuse", tirent un sujet au sort et se lancent dans un récit. Les trois autres ont le droit d'intervenir pour ajouter un détail à l'anecdote. et l'on découvre vite que ces interventions sont de vraies chausse-trappes, amenant le récit dans des contrées qui dépassent l'imaginaire.

Autour de la table, du beau monde ! S'étaient donnés rendez-vous ce soir-là le Marquis Stanislas de la Hulotte (Stanislas Hilairet), la Marquise Carmen Maria de la Nadividad (Lula Hugot)Dom Pedro de la Mancha (Pépito Matéo) et la Comtesse Olympe Paschassés de Montalenvert (Miren Pradier). Tous vêtus de leurs plus beaux atours, mouches et perruques XXL poudrées compris.  Sous la direction du maître des joutes (Gwen Aduh qui signe la mise en scène et veille à donner du rythme à ces drôles d'histoires), nous avons ainsi pu découvrir comment l'un des personnages a contribué à l'emprisonnement de Voltaire à Sully, comment un autre a inventé la crème Chantilly ou encore comme une troisième a été amenée à offrir un oignon à la maîtresse du roi. Autant de récits abracadabrantesques qui rendent le public hilare. En seconde partie, c'est au public de proposer des histoires. Instant de délice lorsque sa propre idée est tirée au sort ! 

Deux autres versions du spectacle existent : le Saloon Münchausen qui nous entraine, sur le même principe, au Far West et Super Münchausen où les impro sont signées par des super héros. On se laisserait bien tenter à nouveau !   

 La Taverne Münchausen, joutes verbieuses et improvisations façon 18e siècle par la Compagnie des Femmes à Barbes, mise en scène Gwen Aduh. Avec en alternance Gwen Aduh, Arnaud Aymard, Aurélie de Cazanove, Jeanne Ferron, Stanislas Hilairet, Lula Hugot, Pépito Matéo, Yann de Monterno, Calixte de Nigremont, Miren Pradier, Valérie Véril, Jennie Anne Walker.

Au Monfort Théâtre, les 12 AU 14 DÉCEMBRE et du  4 AU 7 JUIN. Réservations : 01 56 08 33 88
Le spectacle est également présenté régulièrement à La Nouvelle Eve

Les commentaires sont fermés.