Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 octobre 2013

La Tragédie d'Hamlet de Shakespeare / Dan Jemmett / Comédie-Française

"De la folie mais qui ne manque pas de méthode"

FireShot Screen Capture #031 - 'www_comedie-francaise_fr_images_telechargements_programme_hamlet1314_pdf' - www_comedie-francaise_fr_images_telechargements_programme_hamlet1314.jpg

Une fois de plus, Dan Jemmett ne faillit pas à sa réputation, le metteur en scène britannique bouscule Shakespeare à la Comédie-Française. Son Hamlet, présenté  Salle Richelieu, étonne et détonne. 

La principale qualité de Jemmett reste à mes yeux sa propension à replacer les récits shakespeariens dans   la quotidienneté. Quitte, parfois, à mettre un peu de trivialité dans cette transposition. Les puristes peuvent grincer des dents mais personnellement je suis fan.

Voici donc le royaume du Danemark, cadre de l'intrigue d'Hamlet, réduit à un bar. le roi règne derrière le comptoir et distribue des liasses de billets à tour de bras. Le troquet en question tient du club-house d'une salle d'escrime à en juger par les cadres au mur et les coupes exposées. Rien de raffiné cependant : les costumes sont d'inspiration disco - pattes d'éph' et cols pelle à tarte - ou font clairement référence à l'imagerie britannique avec les fameuses tenues de Pearl Kings. Pour compléter cette ambiance de bar populaire, on aperçoit à cour et à jardin des WC à la propreté toute relative. 

"Je ne suis pas sûr d'être, à ce jour, le genre de metteur en scène à qui le London National Theatre confierait une mise en scène de Shakespeare, mais toujours est-il que le fait de monter la pièce à la Comédie-Française me donne une certaine liberté" explique le metteur en scène dans sa note d'intention.  Et parmi les libertés prises, il y a celle de faire rire. Jemmett s'appuie ainsi - un exemple parmi d'autres - sur les talents de marionnettiste d'Elliot Jenicot : par ce truchement,le comédien incarne à lui seul les deux personnages de Rozencrantz et Guildenstern. 

Un mot seulement sur les comédiens : la performance collective est de haut niveau, comme à l'accoutumée, mais on ne peut pas dire que la prestation d'untel ou d'un autre se démarque. Ce qui fait de cette pièce un plaisir reste véritablement, selon moi, l'univers dans lequel Dan Jemmett parvient à transposer ce grand classique. La preuve une fois de plus que les histoires du grand William sont intemporelles ...

La Tragédie d’Hamlet de William Shakespeare (texte français d’Yves Bonnefoy), mise en scène de Dan Jemmett. Avec Éric Ruf, Alain Lenglet, Denis Podalydès, Clotilde de Bayser, Jérôme Pouly, Laurent Natrella, Hervé Pierre, Gilles David, Jennifer Decker, Elliot Jenicot et Benjamin Lavernhe. A la Comédie-Française, salle Richelieu jusqu'au 12 janvier 2014 (en alternance). Réservations : 0 825 10 1680. Durée : 3h10 avec entracte

Commentaires

Eh bien, les WC à la propreté douteuse dans le décor d'Hamlet, je ne peux pas dire que cela me fasse vraiment envie...

Écrit par : anne | 10 octobre 2013

Superbe mise en scène de Dan Jemmett ! Et vraiment un très bon moment de théâtre ! N'en déplaise aux théâtreux académiques ! C'est justement Denis Podalydes qui n'est pas dans le ton voulu par Jemmett et que Shakespeare n'aurait sûrement pas renié ! Moi qui avait 20 ans dans les années 70, j'ai grandement apprécié cette transposition à l'époque de ma jeunesse. Lors de l'entrée en scène d'un trio de "comédiens" venus jouer une pièce pour Hamlet, on croit voir Rod Stewart (avec sa coiffure ébouriffée) accompagné des membres de son groupe The Faces. Et si le jukebox est parfois intempestif ou déplacé, j'ai pris beaucoup de plaisir à voir ce spectacle. Tout comme j'avais eu plaisir, il y a une dizaine d'années, à découvrir la version "western" de "L'occasion fait le laron", un opéra de Puccini mis en scène par un certain Dan Jemmett ! Donc, messieurs et mesdames les critiques, ne tuez pas le théâtre en fusillant des "passeurs de théâtre" exceptionnels comme ce metteur-en-scène franco-anglais !

Écrit par : Phareouest | 17 octobre 2013

Cet article est presque aussi idiot que le spectacle lui même. Quand au commentaire qui traite 'd'académiques' ceux qui n'apprécient pas Ophelie qui se déculotte et Hamlet qui brandit un balai chiottes, il faut relire la pièce surtout. Les œuvres ne sont pas des porte manteaux à idées pour que le dernier passant les abîme de son mauvais goût a la mode. 'Tuer le theatre???' Mais on est ou la? Le theatre meurt de l'exhibitionnisme mal venu qu'on voit justement déployé dans cette fête de vulgarité. En sortant de la représentation, j'ai entendu des jeunes qui disaient '"mais ça parle de quoi en fait?" On est même pas choqué, on a passé ce stade depuis longtemps, plus rien ne choque aujourd'hui, le problème c'est que c'est du grafiti AMATEUR. Heureusement que tout le monde ne pense pas comme vous, sinon de nos jours on ne verrait plus la joconde au Louvre, et un artiste a la con aurait repeint par dessus sous prétexte qu'elle est démodée, et l'orchestre de Paris de mettrait à modifier Mozart pour le rendre plus hype. Ce Qui est intemporel n'a pas besoin d'aide pour exister, et surtout pas d'être defiguré. Sauf pour les cons, qui s'imaginent que le génie a besoin d'aide. Allez donc voir un film porno des années 70 si c'est votre époque, mais ne laissez pas pisser sur Shakespeare. C'est ÇA la mort du theatre.

Écrit par : Marine | 19 octobre 2013

Très chère Marine,
Merci pour ce commentaire. J'admets parfaitement nos différences de point de vue.
Vos opinions et critiques seront toujours les bienvenues ici mais je préférerais à l'avenir que vous évitiez le recours aux insultes. La lettrée que vous êtes parviendra sans aucune difficulté, je pense, à étayer son argumentaire sans traiter quiconque d'"idiot" ou de "cons".
Bien à vous,
Audrey

Écrit par : Audrey | 19 octobre 2013

Madame,
Sachez que La Joconde a été maintes fois grimée et pastichée par des artistes célèbres comme Dali, Basquiat ou Warhol et qu elle se porte encore très bien.
Dan Jemmet nous montre un Hamlet débordant d une humanité touchante et dérisoire. Voilà du théâtre bien vivant sous les ors de la Comédie française.

Écrit par : Christian | 02 novembre 2013

C'est VULGAIRE et sans intérêt c'est tout

Écrit par : Patricia | 19 octobre 2013

Ce qui est dommageable à cette pièce, c'est que la langue ne colle plus avec le contexte. Baz Lurhmann s'en sort merveilleusement bien avec son Roméo et Juliette.

Je vous propose la lecture de la pièce: "Chez Yaughan" le point de vue des fossoyeurs qui creusent à la scène du cimetière. Rafraîchissant!

Écrit par : syl | 27 août 2014

Les commentaires sont fermés.