Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 juin 2013

"Le Médecin Malgré lui" de Molière s'américanise au Lucernaire

"Quelque petit grain de folie
mêlé à leur science"

Le medecin malgr+® lui 12.jpg

Imaginer les personnages de Molière dans un autre lieu et une autre époque : c'est l'idée de ce Médecin malgré lui - Los Angeles 1990. La pièce se joue jusqu'à la fin de l'été au Théâtre du Lucernaire à Paris. 

Pourquoi transposer la pièce de Molière - respectée à la virgule près, précisons-le - aux Etats-Unis ? Parce que "l'outrance des personnages du Médecin malgré lui trouve une résonnance immédiate dans les archétypes sociaux de la population américaine typique" expliquent les deux metteurs en scène Aurélien Rondeau et Quentin Paulhiac mais aussi "parce que cette société, avec ses clichés, ses poncifs, fait dorénavant partie de notre imaginaire collectif"

Nous voici donc dans la cité des anges il y a un peu plus de 20 ans. Sganarelle est un clochard qui vit au milieu des détritus, sa femme Martine a le look racoleur des prostituées tapinant le long des avenues. Lorsque débarquent les deux hommes de mains de Géronte, à la recherche d'un médecin pour soigner la fille de leur boss, Martine se fait un malin plaisir de lancer son mari - qui la cogne un peu trop - dans cette entourloupe.  Voilà donc notre clochard dans la banlieue chic de Bel-Air. Déco bling-bling, domestiques latinos et maitre de maison coiffé d'un stenson façon JR : rien ne manque, pas même le string rose qui dépasse du survêt' de Lucinde.  

Le medecin malgr+® lui 1.jpg

Ca pourrait faire peur dit comme ça mais c'est au final très drôle, d'autant que la mise en scène est ponctuée de références so 90's : la musique de Top Gun ou encore celle de la série Urgences lorsque Sganarelletransformé en médecin bien malgré lui, apparait en tenue de chirurgien.

La pièce est menée tambour battant et reste, malgré cette transposition, une farce. Et il y a de bonnes trouvailles pour renforcer le ressort comique de l'intrigue. Augustin de Monts campe un Sganarelle borderline, toxico en manque qui dévore frénétiquement le contenu de la boite à pharmacie et fait des démonstration mathématiques farfelues sur tableau véléda. On rit beaucoup, grâce à la force du texte de Molière, bien sûr, mais aussi grâce à cette mise en scène réjouissante. 

Le Médecin malgré lui - Los Angeles 1990, texte intégral de Molière, mise en scène Quentin Paulhiac et Aurélien Rondeau. Avec (en alternance) Augustin de Monts, Sophie Staub, Amandine Gaymard, Caroline Anglade, Lydia Besson, Sébastien Faglain, Jerome Rodriguez, Benjamin Bourgois, Michael Cohen, Pierre Khorsand et Aurélien Rondeau.
Au Théâtre du Lucernaire, du mardi au samedi à 18h30, jusqu'au 24 août 2013.
Réservations : 01 45 44 57 34. 
Durée : 1h10

Les commentaires sont fermés.