Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 juin 2013

Frédéric Jessua rend hommage à sa façon à Kurt Cobain à la Loge Théâtre

  "Il vaut mieux bruler vif
que s'éteindre à petit feu."
 

frederic jessua,kurt cobain,la loge théâtre,mélie fraisse,marie nicolle,baptiste chabauty,thomas matalou,liam morrissey,avis,critique,blog
Photo : Benoît Jeannot

Cela fait presque 20 ans que Kurt Cobain s'est donné la mort. A la Loge Théâtre à Paris, Frédéric Jessua consacre un spectacle au chanteur de Nirvana. Kurt Cobain (Peu importe, tant pis) s'appuie sur des textes extraits de chansons, d'interview ou du journal de l'artiste.

On y (re)découvre la naissance du groupe mythique des années 90 mais aussi les raisons qui ont poussées son leader à mettre fin à ses jours.  Nirvana ou l'histoire d'un groupe contestataire qui devient finalement l'emblème du génération et s'impose sur toutes les radios. On y retrouve les trois membres du groupes lucides sur l'exploitation commerciale de leur musique, par MTV notamment. 

Le spectacle se définit comme du "théâtre-concert" : les chansons de Nirvana sont là aussi, un peu revisitées. Tous les comédiens jouent d'un instrument ... mais pas vraiment ceux que l'on pouvait attendre pour accompagner les morceaux de ce groupe grunge : accordéon, violon ou ukulélé.

La grande réussite de Frédéric Jessua c'est de soigneusement éviter l'imitation : aucun des comédiens n'incarne à proprement parler Cobain.  Ses paroles sont d'ailleurs en grande partie confiées à une comédienne, Marie Nicolle (qui confirme ici tout le bien que l'on avait pu penser d'elle après l'avoir vue dans La Meilleure part des hommes au Théâtre de la Tempête la saison dernière). Le metteur en scène esquive aussi le piège de l'idolatrie : Cobain est un personnage ambivalent que l'on le voit tenter d'exorciser ses démons, en vain. 

La fin de l'histoire est connue. Nirvana aura été une météorite dans l'histoire du rock - sept années d'existence seulement et trois albums studio - mais une météorite à l'impact énorme. Au point d'être aujourd'hui une légende inspirant les auteurs de théâtre. 

Kurt Cobain (peu importe, tant pis) mise en scène Frédéric Jessua. Avec Mélie FraisseMarie NicolleBaptiste Chabauty, Frédéric Jessua, Thomas Matalou et Liam Morrissey. A La Loge Théâtre, du mardi au samedi à 21h, jusqu'au 15 juin 2013. Réservations : reservation@la-bo.eu ou 06 29 53 04 33. Durée : 1h10 

Les commentaires sont fermés.