Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 décembre 2012

"Est ou Ouest, Procès d'intention" : cabaret circassien et politique à voir au Théâtre de l'Epée de bois

"Le Théâtre d'Agit-Prop ne peut sombrer
dans la nostalgie d'un monde révolu"

Faire le procès de deux mondes que tout oppose en reprenant la forme du théâtre d'Agit-Prop, voilà en quelques mots l'idée de la pièce Est ou Ouest, Procès d'intention. Philippe Fenwick nous entraine de part et d'autre du mur de Berlin sur la scène du Théâtre de l'Epée de Bois, à la Cartoucherie de Vincennes.  

Est ou ouest procès d'intention, théâtre d'agit-prop, hugues hollenstein, grit krausse, philippe fenwick, max morallès, théâtre de l'épée de bois

Photo ©Mélanie FOURMON

Berlin Est, 1989. Nous sommes convoqués au "procès" de Martina K. acrobate et biophysicienne (!). La jeune femme a fui vers l'Ouest avant de revenir au pays. Questionnée par un procureur implacable, elle nous explique les raisons qui l'ont poussée à partir, ses rêves de "prendre le Concorde" et de "manger des oranges pas seulement à Noël", ses désillusions aussi et sa volonté de revenir vivre en RDA à présent. Faut-il accéder à sa demande ? Avant que nous ayons eu, nous public, le temps de nous prononcer, c'est la chute du mur. Moment de liesse, de belle pagaille aussi sur scène.

Berlin 2012, un show télévisé caricatural, un animateur racoleur (Philippe Fenwick) qui n'est autre que le procureur de jadis, devenu chantre du libéralisme. A la même place d'accusée, Martina. Elle est là pour défendre l'ancien système, celui d'avant le capitalisme généralisé, tenter de nous convaincre que la RDA c'était pas si mal. Le public est invité à la questionner tandis que l'animateur la laisse à peine développer ses arguments. 

Est ou Ouest, procès d'intention est une sorte de cabaret circassien - avec numéros de mât chinois et de tissus aérien - largement interactif. Une forme un peu surprenante mais pas du tout ronronnante. On est bousculé, à la fois dans la forme et le propos. En tentant de comparer les deux systèmes économiques, un constat s'impose vite : il sont imparfaits l'un et l'autre. Aux arguments classiques contre l'économie socialiste, Martina (Grit Krausse) oppose les défaillance de notre société, ses dérives. Et à plusieurs reprises, elle appuie là où ça fait mal.

"Mais que faites-vous pour changer cela ?" lui demande-t-on. Trier ses déchets, consommer moins, avoir des toilettes sèches ... des réponses qui ne peuvent que nous faire sourire, de petits artifices qui nous donnent à tous bonne conscience. Mais "Est-ce avec cela que l'on change le Monde?"

Est ou Ouest, Procès d'intention de Philippe Fenwick, adaptation de Hugues Hollenstein et Grit Krausse. Avec Philippe Fenwick, Hugues Hollenstein, Grit Krausse et Max Morallès.
Au Théâtre de l'Epée de Bois (Cartoucherie de Vincennes), jusqu'au 23 décembre 2012, du mardi au samedi à 21 heures, le dimanche à 18 heures. Réservations : 
01 48 08 39 74 .

Commentaires

Bonjour Audrey ! Il y a longtemps que je ne vous ai pas laissé de commentaire !
Je reviens de Paris où j'ai été très déçu par le chapeau de paille d'Italie à la Comédie Française.
On y passe une bonne soirée, on rit beaucoup, les acteurs sont excellents, mais....
Que de laideurs dans les décors et les costumes, sans parler des musiques,
que d'outrances de clowns et de gymnastes.....
Trop de tout, et rien de beau ! et finalement, beaucoup de vulgarité !
Heureusement, la pièce de LABICHE peut résister à tous les déglingages.....

Écrit par : Christophe | 17 décembre 2012

Heureuse de vous lire à nouveau : votre silence commençait à devenir inquiétant !

Écrit par : Audrey | 17 décembre 2012

Il faut dire que depuis quelques temps, vous nous parlez davantage de production des théatres des environs de Paris, un peu moins grand public me semble-t-il, ou des pièces qui ne sont pas programmées sur une longue période.
Moi qui suis un provincial et qui fais des fréquents mais courts séjours à Paris intra muros, je suis davantage intéressé par les pièces des théatres parisiens qui se jouent sur une certaine durée.
J'ai beaucoup beaucoup aimé VOLPONE au Th de la Madeleine, et LE PERE au Th. Hébertot.
Moins convaincu par "la rose tatouée" au th. de l'Atelier.

Écrit par : Christophe | 18 décembre 2012

Les commentaires sont fermés.