Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 septembre 2012

"Doris Darling" au Théâtre du Petit Saint-Martin : adorablement détestable !

"De la pitié ? Je suis journaliste, Peggy !
Plus le monde va mal,  mieux je me porte."

?ui=2&ik=31c73607af&view=att&th=139b4c0778df94a0&attid=0.1&disp=emb&zw&atsh=1

Sa façon de vous toiser sur l'affiche vous effraie ? Vous avez bien raison! Doris Wallis, l'héroïne de Doris Darling, est le genre de personne que l'on n'aimerait pas cotoyer dans la vraie vie. Sur la scène du Petit Saint-MartinMarianne Sergent interprête ce personnage créé par l'auteur anglais Ben Elton. Adaptation et mise en scène sont signées Marianne Groves.

Journaliste peau de vache qui trempe sa plume dans le vitriol, Doris est méchante et caustique. Elle ruine les carrières en deux phrases, sans aucun remord. Autour d'elle, sa cour : une assistante aussi dévouée que nunuche (Amélie Etasse), un comptable austère (Eric Prat), un patron de presse spécialisé dans les tabloïds (Yannick Laurent)  ... sans oublier l'incontournable toy-boy (Thierry Lopez)

Le kitsch est ici parfaitement assumé. Les premières minutes peuvent un peu vous décontenancer mais on s'y laisse prendre. Les dialogues sont vachards, politiquement incorrects mais terriblement drôles. Evitez toutefois d'y aller avec des enfants: le langage de Doris Wallis est très, très cru !

Marianne Sergent est formidable dans ce rôle. Pleine d'assurance, en talons de plus de 10 centimètres et microshort, elle arpente le plateau d'un pas déterminé en crachant ses répliques pleines de venin.  On se surprend rapidement à adorer ce personnage détestable, cousine des héroïnes d'Absolutly fabulous. D'autant que les événements ne tournent pas vraiment en sa faveur... (mais chut, ne révélons rien de l'intrigue !)

Alors si vous aimez l'humour décalé et les personnages hors-norme, Doris Darling est un spectacle pour vous !

Doris Farling de Ben Elton, traduction, adaptation et mise en scène Marianne Groves. Avec Marianne Sergent, Amélie Etasse, Yannick Laurent, Eric Prat et Thierry Lopez. Au Théâtre du Petit Saint-Martin, du mardi au vendredi à 21h, le samedi à 16h30 et 21h, le dimanche à 16h. Réservation au 01 42 08 00 32 ou en ligne.

Commentaires

Franchement, j'ai adoré cette pièce, c'est vraiment inattendu et original. Les comédiens ont une pêche d'enfer ! A voir sans hésitation !

Écrit par : Doris Darling | 05 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.