Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 novembre 2012

Reprise au Théâtre de Belleville de "Hernani", mise en scène Margaux Eskenazy

"Éteins-toi, coeur jeune et plein de flamme!
Laisse régner l’esprit que longtemps tu troublas.
Tes amours désormais, tes maîtresses, hélas !
C’est l’Allemagne, c’est la Flandre, c’est l’Espagne."

hernani,théâtre de belleville,victor hugo,margaux eskenazi,sylvie beurtheret,laurent deve,thomas moreno,jean pavageau,laure grandbesançon

Voici la critique publiée en avril 2012 : 

Hugo encore ... après Quatre-vingt-treize à la Maison de la poésie, voici Hernani au Théâtre de Belleville. Le Théâtre de Belleville, c'est l'ancien Tambour-Royal, une des salles de spectacle les plus vieilles de Paris. Laurent Sroussi, financier devenu comédien, a repris les lieux voilà un an et a procédé à une rénovation complète de la salle. 

A sa création, en 1830, Hernani fit scandale : sa "bataille" a marqué l'histoire du théâtre. Dans ce drame romantique, Victor Hugo plonge dans l'Espagne du 16e siècle pour nous parler de passion. Une femme, Doña Sol, et trois prétendants, Hernani, noble déchu, le roi Don Carlos, futur Charles Quint, et le vieux Don Ruy Gomez de Silva, tuteur de la belle qui espère néanmoins l'épouser. 

Hernani 2.JPG

Il y a dans cette mise en scène de la jeune Margaux Eskenazy du bon et du moins bon. On ne retiendra pas la musique pop, un peu trop forte, qui vient par moment couvrir les dialogues, ni la première tenue de mariée de  Doña Sol, kitsch au possible. On préfèrera souligner l'ingéniosité de la scénographie, avec peu de moyens, et les changements à vue, rapides, faits par les comédiens eux-mêmes. 

Hernani.jpg

Du côté des comédiens, Hernani (Thomas Moreno) manque un peu de gravité (certaines répliques sont dites sur un ton des plus légers qui ne sied pas vraiment à l'image du héros romantique) mais Doña Sol (Laure Grandbesancon) parvient à nous charmer par sa grâce un peu enfantine. Dans cette distribution, un des comédiens sort vraiment du lot : Laurent Deve confère à Don Carlos un petit air narquois - qui lui va plutôt bien - et réussit brillamment la tirade de l'acte IV, celle où, attendant sa désignation comme empereur, le futur Charles Quint s'adresse à Charlemagne. Un tirade où l'on retrouve tous les accents hugoliens.

En résumé, ce spectacle vaut tout de même le coup d'oeil malgré ses imperfections. Margaux Eskenazi et sa troupe parviennent à nous séduire. Une jeune metteuse en scène sur l'avenir de laquelle on peut se permettre de parier sans gros risque !

Hernani de Victor Hugo, mise en scène de Margaux Eskenazi. Avec Sylvie Beurtheret, Laurent Deve, Thomas Moreno, Jean Pavageau, Laure Grandbesançon. Au Théâtre de Belleville, jusqu'au au dimanche 3 juin 2012 (du mercredi au samedi à 21H, le dimanche à 17H). Réservation 01 48 06 72 34.

Reprise au Théâtre de Belleville, du mercredi 14 novembre au dimanche 30 décembre 2012 (du mardi au jeudi à 21H) et du mardi 1er au dimanche 6 janvier 2013 (du mardi au samedi à 21H, dimanche à 17H). 

Les commentaires sont fermés.