Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 avril 2012

François Rostain, maitre d'armes et comédien

Les combats dans Cyrano de Bergerac mis en scène par Denis Podalydès à la Comédie-Française, c'était lui. Le duel final des Liaisons dangeureuses actuellement au Théâtre de l'Atelier (mise en scène de John Malkovitch) aussi.

Lui, c'est François Rostain, maitre d'armes et comédien. Depuis plus de 20 ans, il anime un cours d'escrime de spectacle à Paris, dans le 9e arrondissement. J'ai eu le plaisir d'assister à un de ses cours, il y a quelques semaines, pour un reportage publié aujourd'hui dans le journal gratuit 20 minutes (édition de Paris).

Rassurez-vous, je n'ai pas manié l'épée : je suis restée sagement  en retrait, carnet et dictaphone en mains. Mais je n'ai pas raté une miette du cours. Pas besoin d'être comédien pour se laisser tenter : il suffit d'avoir gardé une âme d'enfant pour se prendre au jeu, même si cela se révèle assez sportif tout de même.

Voici une vidéo, mise en ligne par le Théâtre de l'Atelier, où l'on voit Yannik Landrein (Valmont) et Mabô Kouyaté(Danceny) s'entrainer pour le fameux duel. François Rostain c'est le monsieur avec la chemise à carreaux rouges.

Pour plus d'informations sur l'escrime de spectacle et les cours de François Rostain, consultez le site de la Salle d'armes de la Tour d'Auvergne.

 

Commentaires

Dans les Liaisons dangereuses, à l'Atelier, la scène du duel est magistralement réussie, beaucoup plus que ce que l'on peut imaginer en voyant cette video.

PS/ vous n'avez toujours pas programmé le Mariage de Figaro au Français? Il me tarde tellement de savoir ce que vous en pensez !

Écrit par : Christophe | 03 avril 2012

Où avais-je la tête ? Cette pièce est une reprise : je l'ai déjà vue en juillet 2010. Je pense que vous allez apprécier. J'en garde un bon souvenir.

Écrit par : Audrey | 03 avril 2012

Ah bon. tant mieux. merci.

Écrit par : Christophe | 04 avril 2012

Les commentaires sont fermés.