Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 février 2012

Isabelle Carré et Samuel Labarthe nous livrent leurs "Pensées secrêtes" au Théâtre Montparnasse

"Le jour où votre cerveau arrête de fonctionner, tout cela disparaît."

pensées secrêtes,isabelle carré,samuel labarthe,théâtre montparnasse,david lodge,chritophe lidon,gérald sibleyrasPouvoir lire les pensées  d'autrui en observant son cerveau : c'est le rêves des scientifiques. Et c'est aussi le ressort de cette pièce de David Lodge, adaptée par Gérald Sibleyras

Isabelle Carré et Samuel Labarthe interprêtent un duo de professeurs enseignant dans une université britannique. Lui, c'est le scientifique, spécialiste des sciences cognitives, pour qui les émotions ne sont que des branchements dans le cerveau. Elle, écrivain, a une vision plus poétique de la conscience : tout est liée à l'âme. Ajoutez à cela le coté séducteur et sûr de lui de ce Ralf Messenger, là où Helen  Reed n'est que sensibilité et émotion...  

Sur scène, Samuel Labarthe est parfait dans ce rôle de  quinquagénaire dragueur face à une Isabelle Carré , toute en fragilité et douceur pour incarner cette jeune veuve inconsolable. Barbe de trois jours, cheveux coiffés en arrière, il insuffle au personnage une confiance en lui qui frise la suffisance.  Elle, larme au coin de l'oeil, semble une proie bien facile. Et ce Ralf Messenger est par moment une vraie tête à claques ! Spécialiste de la conscience, il n'en a aucune : c'est un prédateur qui n'hésite pas à faire inviter par son épouse la femme qu'il convoite. Mais c'est aussi un scientifique brillant et, si ces propos heurtent la romantique Helen Reed, elle continue à chercher sa compagnie tant sa conversation lui plaît.

Un dialogue subtilement mené, par des conversations directes mais aussi par des monologues dans lesquels les deux protagonistes livrent au public leurs "pensées secrêtes", elle en les couchant par écrit sur son ordinateur, lui par l'intermédiaire d'un dictaphone sur lequel il enregistre tout ce qui lui passe par la tête dans le cadre d'une expérience scientifique (et quand je dis "tout ce qui lui passe par la tête", c'est à prendre au sens littéral, associations d'idées graveleuses comprises).

La scénographie est habile : un seul décor pour représenter tous les lieux et un recours, modéré, à la vidéo. 

Christophe Lidon met ainsi en valeur le grand talent des deux comédiens et nous fait sourire sans tomber dans les clichés de la comédie romantique. Vous vous en doutez, la blanche colombe finira par se faire croquer. Mais l'essentiel n'est pas là. Ce que l'on retiendra, c'est le débat animé entre ces deux esprits, même si parfois on tombe un peu dans le discours universitaire.

Pensées secrêtes de David LODGE (Adaptation de Gérald SIBLEYRAS), mis en scène par Christophe LIDON. Avec Isabelle CARRÉ et Samuel LABARTHE. Au Théâtre Montparnasse, du mardi au samedi à 20h30, matinée le samedi à 17h30. Réservations : 01 43 22 77 74   

Commentaires

J'avais déjà entendu parler de cette pièce, ainsi que de celle du Théatre de l'Oeuvre dont vous parlez un peu plus bas.
Je crois que le programme de mon prochain séjour à Paris est prêt ! Grace à vous, merci !

Lors de mon dernier séjour, j'ai beaucoup apprécié "L'importance d'être Wilde", qui ne se joue plus, je crois. C'était vraiment excellent. Le LUCERNAIRE est un endroit que j'aime beaucoup. J'y avais vu "Hitch", excellent pièce sur les conversations Hitchcok/Truffaut. L'aviez vous vue?
Et en ce moment, "Moi, CARAVAGE" est parait-il formidable. Et si vous y alliez pour moi?

Écrit par : Christophe | 02 mars 2012

Les commentaires sont fermés.