Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 octobre 2011

"Cendrillon" à Mogador : une comédie musicale pour enfants qui n'horripilera pas les parents

"Ils se marièrent, ils vécurent heureux
et eurent deux enfants virgule deux"

IMG_8677.jpg

Aller voir un spectacle pour enfants alors que je n'ai pas encore d'enfant : voilà le genre de choses saugrenues que me conduit à faire ce blog ! Je vous l'avoue, je me suis sentie un peu tel Gulliver au milieu des lilluputiens ce dimanche matin au Théâtre Mogador. Car en matière de spectacle pour enfant, le terme de matinée est à prendre au sens propre : lever de rideau à 11h ! Cendrillon donc (je n'ai quand même pas poussé l'expérience jusqu'à Dora l'exploratrice, rassurez-vous !), version comédie musicale.

Première impression : beau décor et beaux costumes. Des robes à crinolines pour la marâtre et les soeurs méchantes qui feront s'écrier à la blondinette assise derrière moi "aaaaahhhh ! T'as vu maman, y'a trois princesses !" Cendrillon (Aurore Delplace) a les boucles blondes de rigueur, le prince charmant (Stéphane Neville) est charmant à souhait : sur ces deux points, on est pas volé !

IMG_9075.jpgAutre point positif : je m'attendais à du 100 % gnangnan et je fus plutôt agréablement surprise. Certes, on a droit à quelques passages au sirop de guimauve - "normal pour un conte de fée" me direz-vous, à raison - mais il y a aussi de l'humour et quelques grammes d'impertinence dans les textes. Je l'avoue, j'ai souri à plusieurs reprises, voire même un peu ri (cf le titre de ce billet). J'imagine que les tout-petits, présents par grappe dans la salle, n'ont pas forcément saisi certaines vannes mais les parents ont surement apprécié cette charmante attention des auteurs du livret à leur égard.

Reste le côté musical. Un peu déçue par la balance entre musique et chant : les voix sont parfois un peu noyées. Autre point noir : l'entracte de 20 minutes au milieu d'un spectacle qui dure (entracte comprise) 1h30 ... mais il parait que c'est habituel dans les spectacles pour enfants. Il faudra que l'on m'explique s'il est scientifiquement prouvé que les mini-spectateurs décrochent au bout d'une demi-heure ou bien s'il s'agit seulement de leur vendre des spirales lumineuses à la pause, spirales lumineuses qui nous empoisonnent la vie en seconde partie.

Alors si vous avez des enfants, allez-y (mais ne leur achetez pas de spirales lumineuses, SVP, ou alors en sortant !). A la description que mes amies déjà maman m'ont fait de certains spectacles affligeants, je pense que celui-ci est au dessus du lot. Et puis, c'est toujours bien d'habituer les enfants à aller au théâtre, fut-ce pour une comédie musicale. Qui sait : la blondinette, précédemment citée, poussera peut-être le même soupir que celui qu'elle a émis quand le prince enlança Cendrillon, dans 20 ans, devant Andromaque ou Cyrano de Bergerac à la Comédie-Française !

Cendrillon mise en scène par Agnès Boury, livret de Gérald Sibleyras et Etienne De Balasy. Avec Aurore Delplace, Stéphane Neville, Anjaya, Alyssa Landry, Franck Vincent, Thomas Maurion, Lola Ces et Isabel Cramaro. Au Théâtre Mogador, pendant les vacances de la Toussaint, ainsi que les week-end de novembre et décembre 2011.

Commentaires

J'ai bien ri à la lecture de votre article ! Pour un peu, j'irais... (à noter le "pour un peu")
Cela dit, on peut emmener des enfants voir des spectacles autres que de ce genre... Lorsque je suis allée voir Les femmes savantes, il y avait un gamin de sept ans dans la salle (il n'a pas compris grand-chose mais bon...)

Écrit par : Minyu | 26 octobre 2011

Belle démarche, je trouve plaisant de lire quelqu'un en visite dans des spectacles où on CROIT qu'on ne nous attend pas. C'est un peu le genre d'impression que je perçois dans mon entourage quand je revendique mon appétit énorme pour les spectacle de marionnettes! Et pourtant c'est tellement créatif comme art! Certes les préjugés tombent de plus en plus concernant la marionnette, on a quand même Ilka Schonbein pour défendre avec talent notre droit à voir de la marionnette après 15 ans!
Mais le jeune public a droit d'avoir des spectacles de qualité, soit des spectacles suffisamment intelligents pour ne pas passer pour des absurdités aux yeux des parents, c'est donc une belle découverte que vous partagez ici avec Cendrillon (je n'en avais d'ailleurs pas connaissance de ce spectacle)
D'ailleurs, étant scénographe pour une compagnie de marionnette jeune public, je vous assure qu'on prend un grand plaisir à cacher (ou pas) des références à l'attention des plus grands même dans les spectacle affichés pour moins de 10 ans!

(Je découvre votre blog, il est extrêmement plaisant et pertinent!)

Écrit par : Fanny | 01 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.