Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 octobre 2011

Le Théâtre Silvia Monfort nous emmène dans le "Quartier lointain" de Jirô Taniguchi

"A aucun moment ne m'est venue
l'idée de faire demi-tour"

Adapter un manga - qui plus est en deux tomes - sur une scène de théâtre. Voilà la jolie prouesse que nous propose le metteur en scène Dorian Rossel en ce moment au Théâtre Silvia Monfort.

IMG00377-20111016-1918.jpg

Si vous ne connaissez pas le livre - et si vous avez comme beaucoup un mauvais a priori sur les mangas - sachez que l'ouvrage de Jirô Taniguchi est un chef-d'oeuvre de poésie. L'histoire : Hiroshi, un quadragénaire, se retrouve subitement dans la peau de l'écolier qu'il était et revit quelques mois de l'année de ses 14 ans, année où son père à définitivement et mystérieusement quitté le foyer familial.

Retrouver son enfance, revivre avec la maturité sa propre puberté et ainsi faire une autre lecture des événements : voilà le coeur de ce récit. Sur scène, six comédiens et deux musiciennes interprêtent les nombreux personnages de l'ouvrage - professeurs, copains d'école, famille d'Hiroshi enfant, famille d'Hiroshi adulte - sans que nous n'en perdions une seule miette. Parmi eux, soulignons la très bonne interprétation de Mathieu Delmonté (Hiroshi) et de Delphine Lanza (très émouvante dans le rôle de la mère d'Hiroshi). Bien sûr, plusieurs scènes du manga ont été supprimées, pour conférer au spectacle une durée raisonnable (1h25) et un certain rythme, mais l'essentiel reste : la poésie et l'humanisme de Taniguchi.

theatre silvia monfort,quartier lointain,jiro taniguchi,dorian rosselLa scénographie y est pour beaucoup. Un drap au sol qui,p ar ses vagues, nous rappelle le sable d'un jardin zen. Au milieu, Hiroshi adulte disparait dans son songe (mais est-ce vraiment un songe ?) tandis que les autres comédiens font de ce drap une spirale au sol avec des balais. Et l'on retrouve les cases du manga lorsque les matelas sont placés à la verticale ou les comédiens en chien de fusil au sol, comme assis à une table,   nous donnant ainsi à voir la scène du dessus.

Une adaptation réussie donc. Tout comme l'était Soupçons, tiré du documentaire de Jean-Xavier Lestrade. Un spectacle qui m'avait fasciné en 2010 au Centre culturel Suisse à Paris. Déjà Dorian Rossel, déjà les mêmes comédiens. La compagnie s'appelle STT. Super trop top. Bien trouvé !

Quartier Lointain de Jirô Taniguchi, mise-en-scène Dorian Rossel. Avec Rodolphe Dekowski, Mathieu Delmonté, Xavier Fernandez-Cavada, Karim Kadjar, Delphine Lanza, Elodie Weber, Patricia Bosshard et Anne Gillot. Au Théâtre Le Montfort jusqu'au 29 octobre 2011 puis à Draguignan le 4 novembre / Nantes 8-10 novembre / Villars- sur- Glâne, 15 novembre  /Châteauroux, 18 novembre / Aix en Provence, 22 novembre  / Montbéliard , 25 novembre  / Oullins, 29 novembre - 1er décembre / Thonon, 3 décembre /  Lausanne, 7-23 décembre /  En 2012 : Forbach, 5-6 janvier 2012 / Genève, 10-11 janvier / Annemasse, 13 janvier /le Mans, 17-18 janvier / St-Etienne-du-Rouvray, 24 janvier 2012 / Epernay, 26 janvier 2012 ...
Le livre est disponible aux éditions Casterman

 

Commentaires

J'aime beaucoup l'idée (surtout que j'aime les mangas, je ne le cache pas), et votre article me donne très envie !
Il est dommage que tant de gens aient des a priori négatifs sur le manga (et parfois même sur la bande dessinée, même française). C'est un genre comme les autres, et il y en a d'extrêmement intéressants (surtout des seinen, "mangas pour adultes"). Je ne résiste d'ailleurs pas à l'envie de vos en conseiller quelques-uns : Mushishi -passionnant ! mon préféré-, Liar Game, ou même Les Gouttes de Dieu (désolée pour cette petite parenthèse qui n'a pas grand-chose à voir avec le thème du blog).

Écrit par : Minyu | 17 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.