Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 septembre 2011

Claude Rich dans "L'intrus" au Théâtre des variétés : la vidéo

Je vous disais la semaine dernière que Claude Rich était l'invité du JT de France 3 Ile-de-France. Pour ceux qui n'étaient pas devant leur télé, voici la vidéo de l'interview et du reportage tourné lors d'une répétition.

 

L'Intrus se joue depuis le 8 septembre au théâtre des Variétés. La pièce marque la deuxième collaboration entre  Antoine Rault (l'auteur), Claude Rich et Christophe Lidon (le metteur en scène), après Le diable rouge, pièce dans laquelle le comédien incarnait Mazarin.Ici, c'est le mythe de Faust  qui est revisité. Un grand neurologue, Claude Rich, trouve dans son lit, sous les traits de Nicolas Vaude, un être diabolique qui lui propose un pacte ...

Comme je vous le précisais dans le billet précédent, je n'ai pas vu la pièce dans son intégralité, seulement quatre scènes. Difficile donc d'entrer plus dans les détails. Sachez seulement que le décor est plutôt réussi, avec un jeu de miroirs reflétant le sol en damier, et que les lumières sont, elles aussi, très travaillées.

 

L'intrus d'Antoine Rault, mis en scène par Christophe Lidon,  avec Claude Rich, Nicolas Vaude, Jean-Claude Bouillon, Delphine Rich, Chloé Berthier.

Commentaires

Quand je pense qu'il a 82 ans! Sa belle voix si particulière intacte, l'oeil qui frise. C'est un géant lui aussi, mais un géant... discret!

Écrit par : anne | 11 septembre 2011

Bonjour,

vous savez par hasard s'ils vont jouer la pièce dans le Sud de la France après le théâtre des variétés?

Écrit par : maryline | 14 septembre 2011

Je ne sais pas.
En même temps, il est encore un peu tôt : en général, les producteurs attendent de voir comme la pièce est reçue avant d'organiser une tournée.

Écrit par : Audrey | 15 septembre 2011

J'ai vu la pièce. Claude Rich est grandiose comme toujours après avoir joué le Caïman et Le Diable Rouge. On peut regretter que le texte ne soit pas à la hauteur d'un tel artiste.

Écrit par : Alexandre | 14 septembre 2011

Difficile de vieillir, difficile de se sentir écarter du fait de son grand âge, même si l'on se sent encore capable de grandes choses. Et puis arriver au bout du chemin que retenir de son parcours les réussites, les échecs, les bons moments ou ceux plus douloureux. Une pièce intelligente et mise en scène avec simplicité et créativité. Pari réussi. Bravo !

Écrit par : MyleneBS | 29 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.