Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 juillet 2011

Festival d'Avignon : un film sur "Mademoiselle Julie" diffusé sur France2

Je vous ai parlé récemment de la pièce Mademoiselle Julie, mise en scène par Frédéric Fisbach, avec, dans le rôle tître, Juliette Binoche.

La pièce fera l'objet d'une diffusion à la télévision le 26 juillet prochain  sur France 2. Il ne s'agira pas d'une simple captation mais d'un film, réalisé par Nicolas Klotz, à partir des représentations de la pièce mais aussi des répétitions.

Pour les festivaliers, une diffusion nocturne et en plein air est prévue, le même jour. Une façon bucolique de conclure cette 65ème édition, dans un cadre merveilleux : le Verger Urbain-V, à l’arrière du Palais des papes.

Mardi 26 juillet à 22h, Verger Urbain-V, entrée libre dans la mesure des places disponibles (en présence de Frédéric Fisbach et Nicolas Klotz).
Diffusion sur France 2 à 22h25.

19 juillet 2011

Festival d'Avignon : "Ali ... aux pays des merveilles", souvenirs d'enfance marseillaise

ali aux pays des merveilles,ali bougheraba,festival d'avignon,palais royal,didier landucci,sarvil

Article mis à jour le 14 juillet 2012

"Ali-luia !"

Pour la quatrième année consécutive le spectacle Ali ... aux pays des merveilles est présenté dans le  OFF à  Avignon, au Collège de la Salle cette année.

Ali, c'est le comédien Ali Bougheraba. Dans ce seul-en-scène, il nous raconte son enfance marseillaise. Et là vous vous dîtes : "Quoi de neuf sous le soleil ? Bosso nous a déjà fait ça, et à quatre reprises en plus !" Mais, là où l'autre Marseillais nous présentait une liturgie familiale, pleine de poésie, il est vrai, Ali Bougheraba nous dresse le portrait de son quartier : Le Panier, plus vieux quartier de Marseille, carrefour des cultures qui peuplent cette ville cosmopolite.

Et c'est une pléiade de personnages qui se présente devant nous : les lascars qui font la loi au coin de la rue, le concierge "légèrement" xénophobe, Monsieur Martin[é] ("Non, pas avec un T à la fin, avec un Z !"), Madame Suzanne, la vieille voisine qui a connu son heure de gloire mais qui vit aujourd'hui seule et recluse, et surtout, mon préféré, Fayçal, Billy Elliot version Maghreb, qui se voit déjà à Brodway. Des individus chatoyants, dont on rit mais avec tendresse. Toute la tendresse qu'y met Ali Bougheraba.

Ali ... aux Pays des Merveilles, avec Ali Bougheraba, mise en scène de Didier Landucci. Jusqu'au 28 juillet 2012, au Collège de la salle à 15h45. Réservations : 04 90 82 10 16.

16 juillet 2011

Thomas Le Douarec nous livre un "Dorian Gray" musical au Vingtième Théâtre (reprise à Avignon en 2012)

Article mis à jour le 14 juillet 2012

"A quoi sert de posséder le monde
quand on a perdu son âme ?"

Après le festival Off d'Avignon 2011 (où j'ai vu la pièce) et un passage au Vingtième Théâtre à Paris cet hiver,  Dorian Gray revient dans la Cité des papes, au Collège de la Salle cette fois.

 IMG_0352.JPG

Du théâtre musical oui, mais à des kilomètres des grosses productions, aux dizaines de danseurs et ritournelles entêtantes, diffusées en boucle à la radio. Une mise en scène intimiste avec cinq comédiens sur scène, un piano et un décor minimaliste : c'est ce que nous propose Thomas Le Douarec pour cette adaptation de l'oeuvre d'Oscar Wilde Le Portrait de Dorian Gray. 

Le metteur en scène, loin d'être un débutant en la matière, a signé l'année dernière la comédie musicale Mike, d'après la vie de Mike Brant (trois nominations aux Molières 2011), mais aussi une version Flamenco du Cid que l'on a pu voir en 2009 au Théâtre Comedia. Un penchant pour les comédies musicales qui ne l'empêche pas de s'adonner aussi au théâtre sous sa forme plus classique, notamment en mettant en scène des pièces de René de Obaldia (dont Grasse matinée avec Cyrielle Clair en 2009).

festival d'avignon,dorian gray,oscar wilde,thomas le douarec,theatre buffon,gregory benchenafi,stefan corbin,caroline devismes,gilles nicoleau,laurent morelDorian Gray, c'est Grégory Benchenafi. Le jeune comédien - déjà dirigé par Le Douarec dans Mike et nommé comme Révélation théâtrale masculine pour ce rôle - incarne avec crédibilité le jeune dandy qui préfère voir vieillir son portrait plutôt que son visage, quitte à y laisser son âme. Interprêtation juste, et  voix puissante dans les morceaux chantés. Ajoutez à cela un fort joli minois ... Rien à redire sur sa prestation !

Mais les personnages secondaires, sont tout autant intéressants et lui piquent même un peu la vedette. Laurent Maurel, notamment, dans le rôle de Lord Henry, cynique à souhait, un brin diabolique, corrupteur du jeune Gray. Caroline Devisme, seule femme de la distribution, passe brillamment du rôle de l'énamourée Sybil Vane à celui de la piquante duchesse en accompagnant à la flûte les parties musicales entre les deux !!! Gilles Nicoleau (Basil le peintre) et Stephan Corbin (James Vane et piano) complètent cette distribution réussie. Le tout dans les très beaux costumes de Frédéric Pineau (des carreaux, encore des carreaux, toujours des carreaux !!!)

festival d'avignon,dorian gray,oscar wilde,thomas le douarec,theatre buffon,gregory benchenafi,stefan corbin,caroline devismes,gilles nicoleau,laurent morel

Le spectacle, sans vous scotcher dans votre fauteuil, est plaisant. On passe un moment agréable, que l'on soit fan de théâtre musical ou non, car le découpage est équilibré entre parties chantées et parties jouées.

Dorian Gray, d'après Oscar Wilde. Livret et mise en scène Thomas Le Douarec, musique Stefan Corbin.Avec Grégory Benchenafi, Caroline Devismes, Gilles Nicoleau, Stefan Corbin et Laurent Maurel.
Jusqu'au 28 juillet 2012 à 19h10  au Collège de la Salle (Place Pasteur à Avignon).
Réservations : 04 90 82 10 16