Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 juin 2011

"Trois hommes dans un salon" à la Comédie-Française

Le point de départ de cette pièce de théâtre (mais peut-on véritablement parler d'une pièce de théâtre?) est assez singulier : reconstituer sur scène une interview radiophonique. Une interview qui a véritablement eu lieu, et pas n'importe laquelle : en ce jour de janvier 1969, le jeune journaliste François-René Cristiani réussissait à regrouper autour de ses micros, Trois hommes dans un salon: Jacques Brel, Georges Brassens et Léo Ferré.

Pour reconstituer au mieux cette rencontre, Anne Kessler, qui assure la mise en scène, n'a pas cherché à jouer sur les ressemblances physiques des comédiens et on lui en sait gré ! Elle a en revanche parfaitement réussi sa distribution, s'appuyant sur la personnalité de chacun de ses interprêtes : Eric Ruf pour Brel, Grégory Gadebois en Brassens et Laurent Stocker en Ferré. Et dans le rôle du jeune journaliste dans ses petits souliers face à ces trois monstres sacrés, elle a eu recours à la fraîcheur de Stéphane Varupenne, jeune pensionnaire de la troupe.

Les dialogues sont la reproduction fidèle de cette interview. La scénographie est ingénieuse : la table autour de laquelle sont installés les quatre hommes est placée sur un disque noir qui tourne par moment et nous permet ainsi de voir en alternance les comédiens de face. Pendant une heure, les trois grands de la chanson française devisent sur tout et sur rien : l'influence de l'arrivée du micro-sillon sur leur art, leur premier cachet, l'écriture, l'émergence de Gainsbourg et des Beatles mais aussi l'anarchisme, Dieu et les femmes (avec quelques relents de misogynie propres à l'époque !).

Le contrat de départ est parfaitement rempli : on est vraiment avec eux, dans ce salon, au milieu des volutes de fumée.Et même si l'on n'est pas spécialement fans des trois artistes, on suit avec plaisir cette conversation aux répliques souvent drôles.

PS : l'enregistrement original de l'interview peut s'écouter en ligne, en quatre parties :
1ere partie
2eme partie
3eme partie
4eme partie

Trois hommes dans un salon, mise en scène d'Anne Kessler, avec Eric Ruf, Laurent Stocker, Grégory Gadebois et Stéphane Varupenne. Studio-Théâtre de la Comédie-Française jusqu'au 12 juin 2011. 

Commentaires

N'est-ce pas un peu ennuyeux, vu le peu de mouvements qu'il semble y avoir ?

Écrit par : Minyu | 06 juin 2011

Absolument pas : d'abord cela ne dure qu'une heure et on se laisse vraiment emporter par cette discussion. La façon dont chaque comédien se glisse dans le personnage est fascinante.

Écrit par : Audrey | 06 juin 2011

Les commentaires sont fermés.