Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 mars 2011

La Comédie française à Versailles pour Bérénice

L'info ne figure pas sur le site de la Comédie française et j'ai bien failli passer à côté : pour trois représentations, la troupe quitte la place Colette et s'installe à l'Opéra royal de Versailles.

A l'affiche : Bérénice de Racine dans une mise en scène de l'administratrice herself, Muriel Mayette (oui, je sais, il faut dire "administrateur" mais je m'y refuse!) . Une belle pièce dans un cadre magnifique et récemment restauré, voilà une belle affiche.

Seul regret : les places sont très chères. 45 euros ... en 3eme catégorie (je n'ai même pas regardé le prix des plus chères)

Bérénice de Racine, mise en scène Muriel Mayette, avec Simon Eine, Yves Gasc, Martine Chevalier, Jean-Baptiste Malartre, Aurélien Recoing, Adeline d'Hermy et Renaud Triffault. Opéra Royal de Versailles, vendredi 1er et samedi 2 Avril 2011 à 20h30 et Dimanche 3 Avril 2011 à 15h

Commentaires

Aucun regret à avoir ,j'ai assisté à Mérignac (33) au spectacle , époustoufflant de médiocrité ,piéce jouée par des comédiens âgés qui récitent sans conviction le texte. D'ailleurs vous ne trouverez aucune indication Sur la distribution, Bérénice doit avoir 75 ans Titus est chauve et Paulin a multiplié les trous de mémoire PRIX DES PLACES 42 E C'EST UN SCANDALE

Écrit par : bouriat | 20 mars 2011

Dingue ! Même si j'y aurais mis plus de forme(s), je suis assez proche de vous sur le fond. Pour une tragédie Racinienne interprétée par la Comédie Française, avec des comédiens soi disants renommés, j'aurais effectivement espéré une prestation à la hauteur de mes attentes.

Quelle ne fut pas ma déception, lorsque je fus confronté à la dure réalité de ces comédiens, qui ne croyaient pas en leur texte, ne faisaient pour la plupart qu'annoner des lignes apprises par coeur...

En réalité, pour être tout à fait honnête, je suis profondément déçu par la prestation de Bérénice, dont les accents (et mimiques) se rapprochent par trop du burlesque. Il semble que cette apprentie-comédienne n'ait pas saisi l'essence d'une tragédie. A moins que sa perception ne la conduise à des gestuelles démesurées, lassantes de banalité et une voix larmoyante...

Cependant, la pièce elle même est magnifique. Et on peut pardonner à Antiochus & Titus certains relents d'Alzheimer, leur prestation étant beaucoup plus convaincante...

Écrit par : Damien | 03 juin 2011

Aucun regret à avoir en effet... L'alexandrin est poussif, voire emphatique, l'émotion embrigadée et le feu de la passion quasi invisible. De grands comédiens pourtant, alors est ce le choix de la mise en scène? Tout est affreusement sobre et froid, statique et conventionnel. Il est vrai que Bérénice n'a ni l'âge de ses mots ni la fraîcheur de sa passion et que ses deux compagnons sur scène peinent sérieusement à nous faire croire en cet amour qui les ronge. Les seconds rôles paraissent alors étrangement rafraichissants. Aucune chance de coup de foudre pour le théâtre, pour Racine ou pour le Français... Mais un bien joli lieu quand même!

Écrit par : Fabienne | 04 avril 2011

Voici le billet écrit après avoir vu la pièce :
http://www.mesillusionscomiques.com/archive/2011/04/05/berenice-comedie-francaise-2.html
La discussion sur cette pièce peut se poursuivre en commentaire là-bas aussi.

Écrit par : Audrey | 05 avril 2011

Les commentaires sont fermés.