Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 janvier 2011

"Du mariage au divorce" au Théâtre de Marigny (2)

"Quand il s'agit de ton plaisir,
tu n'y regardes pas !"

Dans mon dernier billet, je vous parlais de ma frustration de n'avoir vu que deux des quatre pièces de Feydeau proposées à Marigny, dans une mise en scène d'Alain Françon.

Comme il est très mauvais d'avoir des frustrations - et aussi parce qu'une de mes amies était déçue que je ne l'ai pas "attendue" pour aller voir cette pièce (et comme c'est elle qui a fait la photo figurant dans le colonne de gauche de ce blog, je ne peux rien lui refuser !!!) - je suis donc allée jeudi soir voir l'autre spectacle.


Au programme donc On purge bébé puis Feu la mère de Madame. La distribution : la même que pour les deux autres pièces, sans Judith Henry.

Bon disons le tout de go : j'ai trouvé ces deux pièces-là un peu moins drôles que les deux autres. Ni la mise en scène, ni l'interprétation ne sont en cause. Seul reproche  : avoir conservé le même décor pour les deux spectacles. On est toujours dans le même intérieur bourgeois, même papier peint, mêmes rideaux. Seuls quelques meubles varient d'une pièce à l'autre. Et cela a un peu tendance à renforcer l'impression de déjà vu que l'on peut avoir en allant voir les deux spectacles à quelques jours d'intervalle.

J'avais déjà vu Feu la mère de Madame la saison dernière, à la Comédie française. La pièce y était présentée avec trois autres oeuvres de Feydeau, très différentes entre elles , par leur forme et leurs personnages, et ne créant donc pas cette impression de redondance (Amour et piano, Un monsieur qui n'aime pas les monologues et Fiancés en herbe). Le rôle de Joseph, le domestique de la défunte mère, y était tenu par le facétieux Christian Hecq. Si vous ne l'avez jamais vu sur scène, sachez simplement qu'il lui suffit d'apparaître pour faire rire. Alors forcément, aussi bonne puisse être l'interprétation des comédiens à Marigny, difficile de faire mieux...

Entendons nous bien : je ne suis pas en train de dire que je n'ai pas aimé ce spectacle. J'ai passé un excellent moment. Simplement, si vous n'avez qu'une seule soirée de libre, mieux vaut choisir la version Léonie est en avance / Mais n'te promène donc pas toute nue. Sinon, allez voir les deux !

Commentaires

T'es belle sur cette photo! So sexy!!!!

Écrit par : Priscilla | 25 janvier 2011

Les commentaires sont fermés.