Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 février 2011

L'homme qui murmurait à l'oreille des ... filles mal réveillées

Pas de théâtre pour moi ces derniers temps. Trop de boulot. "T'as qu'à te consoler en regardant Un fil à la patte sur France 2 ce soir, en direct de la Comédie française " me diriez-vous. Oui mais comme j'ai acheté des billets pour y aller au mois d'avril, je préfère attendre et découvrir ce petit bijou de mes yeux et pas via une captation télé, avec un réalisateur qui décide pour nous où doit se porter le regard ... (et moi j'aime bien regarder le comportement des personnages secondaires quand les personnages principaux parlent)

Mais peu importe. Là n'est pas la question. Je voulais dans ce billet vous parler de mon arme anti-grisaille et anti mauvaise humeur. Et là vous vous dîtes "Waouw ! Mais quel est ce remède miracle ? Il faut que j'aille immédiatement en acheter". Même pas la peine, c'est gratuit. Mon remède miracle, c'est une émission radio que je télécharge chaque semaine, au lieu de l'écouter en direct, et que je conserve précieusement dans mon Ipod pour les moments pas sympas. Et aller bosser trois jours consécutifs à Cergy, et donc se lever bien avant 7h du mat' et se frapper une heure de RER avant même d'attaquer la vraie journée de boulot, c'est précisément un moment pas sympa (surtout quand, élevée au milieu des grands espaces camarguais, on est légèrement claustrophobe)

métro,rer,lectureAu micro pour cette émission radio si magique, Guillaume Gallienne "de la Comédie française" lui-même. Le principe : une heure de lecture, des extraits d'oeuvres autour d'un thème, différent chaque semaine. Pour mon deuxième voyage matinal, j'opte donc pour l'artillerie lourde : une émission consacrée à l'amour au théâtre, pour laquelle Guillaume Gallienne est accompagné d'Elsa Lepoivre, une des ses "collègues" du Français.

"Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels" sussure Monsieur Gallienne dans mes oreilles, alors que je pose le pied sur le tapis roulant à Châtelet. J'arrive sur le quai bondé.  "On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux" ... qu'importent  les pousseurs et leur gilet jaune qui veillent à la bonne fermeture des portes ... "C'est moi qui ai vécu et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui" 

Un début de journée  avec dans les oreilles un passage d'On ne badine pas avec l'amour - que dis-je, avec LE plus beau passage de cette pièce, ma préférée parmi toutes les pièces du répertoire - est forcément un bon début, fut-il dans un RER malodorant.

Et les lectures s'enchainent. La scène du balcon de Roméo et Juliette, lue à deux voix : le RER passe les gares de La Défense et Nanterre.

S'en suivent, entre autres, des extraits, moins connus, de Partage de midi de Claudel, de Mademoiselle Julie d'August Strindberg, de L'amant de Harold Pinter

Et puis il a y ce délicieux moment où Elsa Lepoivre devient Bérénice.

Dans un mois, dans un an, comment souffrirons-nous,
Seigneur, que tant de mers me séparent de vous ?
Que le jour recommence et que le jour finisse,
Sans que jamais Titus puisse voir Bérénice,
Sans que de tout le jour je puisse voir Titus ?

Une autre voix me sort de ma torpeur. "Cergy Préfecture". Ou la ! J'ai presque failli rater mon arrêt. Un peu de lecture, "Ca peut pas faire de mal", mais ça peut vous faire arriver en retard au bureau.

Commentaires

ouais j'adore cette émission, on l'écoute avec Ernestine... elle doit rien comprendre mais ça peut pas faire de mal!

Écrit par : marie-eve | 22 février 2011

Entendre des jolis mots dits par de belles voix, même quand on a pas encore deux ans, c'est forcément profitable. Et si ça trouve, elle parlera direct en alexandrins !

Écrit par : audrey | 22 février 2011

Joli papier. Well done Audrey

Écrit par : audouit | 25 février 2011

Love it

Écrit par : Lulu | 25 février 2011

Les commentaires sont fermés.